C’est l’image de Sambi qu’on veut ternir

Opinion libre: Pour un simple observateur attentif, le régime dictatorial d’AZALI cherche à travers un simulacre de justice à fouler l’honneur de SAMBI au sol et à casser le dymamique du peuple.
Pourquoi refuser à SAMBI de rentrer à Anjouan, son île natale, si ce n’est une mesure de provocation, d’humiliation et d’incitation à la violence?

Il est convoqué à la gendarmerie le mardi à 8H30mn et un mandat d’empêchement de quitter le territoire vers l’exterieur et vers une autre île. Ridicules, Messieurs les conseillers juridiques d’AZALI, vous êtes ridicules à plaindre.

AZALI ASSOUMANI, ABDOU OUSSENE, NOURDINE ABODO, le Chef d’état major, vous êtes responsables du chaos que vous orchestrez et entretenez dans ce pays. Les conséquences seront terribles au vu de la détermination du peuple en son alerte du 12 Mai 2018 à l’accueil de l’homme le plus populaire du pays.
Demain ANJOUAN va occuper la rue et croyez moi, c’est un signal déterminant.

En ouvrant plusieurs fronts de conflits, AZALI offre un seul choix aux pauvres militaires qui croient pouvoir maintenir l’ordre du grand désordre planifié. Le peuple ne fera qu’une bouchée.

On appelle tous les hommes en arme républicains en général, ceux originaires de l’île d’Anjouan en particulier de mesurer le poids de leur responsabilité sur la volonté d’AZALI d’asphyxier l’île d’Anjouan et de tuer toute politique.

On souhaite une totale victoire de la désobéissance civique de l’île d’Anjouan jusqu’à la capitulation de la dictature. AZALI s’est rebellé conte le pays, contre la constitution et agit en hors la loi.
Il est du droit du peuple à demander son départ.
L’armée doit éviter les drames en arrêtant les désormais rebelles.
S’il n’en tenait qu’à moi, toutes les personnes appelées à se présenter à la gendarmerie doivent refuser de se rendre avant le retour à la légalité constitutionnelle et institutionnelle.
Se plier à la dictature, c’est se faire complice.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*