« Cet élève de Denard nous fait retourner 28ans en arrière… »

Opinion libre

​Le discours du puschiste du 23 juillet 2017 a des allures d’un coup d’État constitutionnel.
 Comoriennes, comoriens réveillez vous pour dire merde au colonel azali assoumani. Je dois dire que les comoriens en ont marre de leur histoire politique.
En effet, ils ont connu une période sombre de leur histoire. D’abord, dans les années 78-89. Celle-ci a traumatisé l’ensemble de la population. Car, la dictature,la présence des mercenaires, le parti unique et la peur au ventre furent leur quotidien.
 Toutefois, le monde entier avait cru que les comoriens ont connu la nuit du destin. Et que la dictature et le parti unique ont disparu au profit d’une transition démocratique. Or, ce moment est encore loin d’être révolu.
D’abord, Denard est parti au ciel, mais azali est toujours vivant.il doit cette vie à Bob Denard. Car, en 1995, lors d’un coup d’État perpétré par Denard, celui-ci a épargné l’ancien chef d’État major qui n’était autre que azali.
Cet élève de Denard nous fait retourner 28ans en arrière. Car, selon azali la reproduction de l’histoire est le propre de l’homme. Il fut vaincu par Denard et aujourd’hui il imite le vainqueur. Car, le vaincu imite toujours le vainqueur.
Par ailleurs, azali cherche à semer le chaos dans un pays exhangue par des années de corruption et de neopotisme. D’ailleurs, nous venons de constater que l’ensemble des ministères et de l’administration sont aux mains de son village adoptif (mitsoudje). Au moment où certains pays viennent d’interdire les emplois familiaux, lui, fait le contraire.

Nous devons éviter le chaos politique. J’en appelle à l’opposition et la France de regarder attentivement les évènements afin d’éviter une guerre sanglante voire religieuse.
Ce n’est pas parce que les anjounais ou une majorité de comoriens ne disent rien que la démarche constitutionnelle entamée par le dictateur plaît à cette pauvre population. Car, cette démarche à but individuelle et partisane auront des lourdes conséquences en terme économique et politique.
 D’abord, les effets internes sont multiples dans la mesure où les citoyens vont se révolter contre le projet du dictateur.
Si l’objectif du puschiste est de rester au pouvoir pour mieux entretenir sa santé et celle de sa famille, il en a assez pillé les caisses de l’État pour soigner sa famille et lui même.
Car, azali n’a aucun projet politique et économique. Il va se servir de l’appareil d’État pour assurer ses soins.
Pour lui-même et sa famille. 

La modification

constitutionnelle est le seul chemin pour conquérir le pouvoir au delà de son mandat.
 Ensuite, ce projet est aussi la main saoudienne. Il s’agit d’une connivence pour débarrasser le chiisme aux comores. Par conséquent, réduire l’influence de sambi et son allié (l’Iran). Il faut dire qu’un conflit religieux et ethnique est plus que probable. Car, SAMBI et son parti juwa sont dans les viseurs de son adversaire saoudien. D’où, les Comores demeurent une satellite de ces deux ennemis de toujours.
 Je demande donc, à Mr Sambi de prendre ses responsabilités en mobilisant ses troupes comme il a fait lors de l’élection du puschiste azali. Il s’agit de la voie la plus démocratique qu’elle soit. D’autant plus que Sambi et juwa furent les artisans de la victoire du dictateur. Il est donc temps car, demain ce sera trop tard,de mettre tout en œuvre afin d’empêcher azali de sombrer le pays dans une guerre religieuse et ethnique.
 Nous appelons enfin, solennellement notre ami et partenaire la France à user toute son influence pour préserver la paix, la démocratie,les droits de l’homme, la liberté et les principes fondamentaux.
 Bref, la population comorienne et l’opposition et doivent fignoler afin de faire échouer la suppression de la tournante.

Imani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*