Cette victoire de l’opposition signe l’échec d’Ikililou et Mohamed Ali Soilihi

Enfin, le processus électoral de 2016 est terminé avec une victoire nette des candidats de l’opposition. Président de l’Union des Comores: Azali Assoumani(CRC). Gouverneur de l’île de Ngazidja, Hassani Hamadi(CRAN). Gouverneur de l’île d’Anjouan, Abdou Salami Abdou(Juwa). Gouverneur de l’île de Mohéli, Mohamed Said Fazul(indépendant).

Les investitures auront lieu les 23 et 26 mai prochains.
Cette victoire nette de l’opposition signe l’échec cuisant du mandat de cinq ans d’Ikililou Dhoinine incerné par le couple présidentiel, Mohamed Ali Soilihi et Hamada Madi Boléro. Mais c’est aussi l’échec des certaines personnalités politiques de premier plan, comme Mouigni Baraka Said Soilihi, Houmed Msaidié, Anissi Chamsidine, Nourdine Bourhane et Said Larifou.

Parmi les plus requinqués aujourd’hui après Azali Assoumani, c’est l’ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui vient d’infliger un coup de massue à ses anciens amis qu’il avait amenés au pouvoir en 2011 et qui l’ont trahi de la manière la plus impropre. Une leçon que le nouveau président et le nouveau gouverneur d’Anjouan devront bien apprendre.

Ali Mmadi

*titre, la rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*