Chambre d’agriculture : La sorcellerie comme arme électorale

wpid-screenshot_2015-12-10-19-54-31-1.png

Les rencontres se poursuivent et des pactes sont signés entre le candidat Momo et l’ancien président du syndicat national des agriculteurs comoriens (SNAC), Abdou Ahamadi alias Poipoiri.

image

Le gardien des locaux du SNAC a surpris un homme prétendu candidat à l’élection du président de la chambre d’agriculture des Comores en train de creuser la terre pour dissimuler ce que d’aucuns appellent des gris-gris.

Le jeune gardien a confié à La Gazette avoir aperçu l’ombre d’un homme à proximité du siège du SNAC. Une fois face à l’intrus, ce dernier lui a fourni des explications pas très convaincantes sur sa présence en ces lieux à une heure tardive. C’est alors que le gardien dut découvrir, après inspection des lieux, ce que faisait l’homme en ces lieux.

Le supposé adversaire de Momo, contacté au téléphone, était resté injoignable. Pour Momo, de tels actes ne sauraient nuire à sa personne ou à son action.

L’an dernier, au lycée de Mutsamudu, un enseignant qui convoitait le poste de proviseur a été chassé nuitamment de l’établissement par le gardien qui l’avait surpris en train d’enfouir des gris-gris au lycée. La liste est longue de ces cas de sorcellerie pour un poste administratif ou électif.

Nabil Jaffar / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*