Chan 2018 : les Coelacanthes locaux en stage à Mitsamihouli

Les Coelacanthes locaux sont regroupés, à l’académie Twamaya de Mitsamihuli, en stage de préparation de leur match du samedi prochain contre le Lesotho. La sélection de Mohamed Abdérémane Chamité a trois jours pour tenter de qualifier les Comores pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations 2018. 
 
Les Comores vont recevoir samedi 15 juillet au stade de Moroni le Lesotho dans le cadre du second tour préliminaire du Championnat d’Afrique des Nations (Chan), Kenya 2018. La sélection comorienne locale masculine de football suit à l’occasion un stage à l’académie Twamaya à Mitsamihuli, depuis deux jours.
 
Vingt joueurs sont regroupés au nord de Ngazidja afin de mieux préparer leur duel contre la sélection lesothane. Ce stage est dirigé par le sélectionneur national Mohamed Abdérémane Chamité, qui a confirmé hier matin à Al-watwan son bon déroulement. «Nous travaillons depuis mardi 10 juillet, avec un groupe de vingt joueurs. La première séance s’est bien déroulée mais à partir de ce mercredi, nous aurons deux séances d’entrainement par jour», a-t-il dit hier. 
Les Comores disputeront cette phase en aller-retour, avec une deuxième manche prévue le 22 juillet à Maseru, à Lesotho. Les Comores n’ont jamais passé les tours préliminaires après deux participations des cinq éditions de la compétition continentale. Lors des préliminaires de Rwanda 2016, les Comores se sont vues barrer la route des qualifications par le Zimbabwe sur le score de 2-0, 0-0
 

Face au Lesotho, les Coelacanthes locaux peuvent espérer le meilleur en croyant rééditer l’exploit des Coelacanthes d’Amerdine Abdou de juillet 2015, éliminant les Lesothans des préliminaires du Mondial 2018 (0-0, 1-1). L’entraineur Chamité et son staff technique vont essayer ces trois jours durant de préparer une sélection fiable, combative, disciplinée et objective dans sa mission face aux Lesothans, samedi prochain.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

ELIEDJOUMA 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*