Changement à la tête de Comores Telecom: Fontaine fera-t-il mieux qu’Abiamri?

Le directeur général des Comores télécom Abiamr Mahmoud a été débarqué de la tête de cette société nationale de télécommunication. L’information est tombée vendredi dans la matinée. Il est remplacé par Saïd Bouhtane alias Fontaine, précédemment directeur technique de cette société.

image

Nommé à la tête de cette société fleurissante de l’économie nationale et qui figure en première ligne des sociétés du pays, il y a 4 ans, Abiamri Mahmoud, n’a rien fait de plus pour démocratiser la communication aux Comores. La communication téléphonique et encore plus l’accès internet demeurent un leurre dans plusieurs villes du pays alors que la société brasse des milliards des francs des recettes. La fibre optique promise et inaugurée en tambour battant se révèle comme un marché de dupe. Malgré cette inauguration en fanfare, les abonnés de ce réseau, ont toutes les peines du monde pour se connecter, à cette heure où la communication devient plus qu’une nécessité, la société sous la direction d’Abiamri a suspendu tout les voix IP et a privatisé les appels téléphoniques sur internet. Il est aussi inimaginable que dans ce petit pays de moins d’un million d’habitants, d’une terre si petite, des localités soient coupées du monde faute d’avoir accès à l’internet ou au téléphone fixe. Le développement du réseau de téléphone fixe quasi inexistant dans l’ile de Ngazidja n’est pas la priorité de la société.

Alors que les Comores figurent toujours parmi les pays du monde d’où la communication demeure encore très chère, le Directeur Général des Comores télécom ouvre la société à son clan par de recrutement aux enfants de Mohéli. Plusieurs dizaines de recrues dont la plupart sont directement titularisées. Mais avec ce changement à la tête des Comores télécom, peut-on espère une amélioration du réseau ou c’est une manière de changer pour changer. Le nouveau Directeur va-t-il faire mieux que son prédécesseur ? En tout cas, toute laisse à croire que cette suspension politique, vient sanctionner l’entêtement d’Abiamri qui est en affrontement avec la première dame pour la candidature au gouvernorat de Mohéli. L’arrêté signé par Madame Bahiat Massoundi la ministre de télécommunication, confiant l’intérim à Saïd Bouhtane, alias Fontaine, pourrait durer jusqu’aux élections pour que celui-ci trouve le vilain plaisir de financier la campagne électorale du parti au pouvoir.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*