Chine/Comores : Signature du PV relatif à la réhabilitation de la route Nyumachiwa-Wanani

Le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et la première secrétaire de l’Ambassade de Chine aux Comores ont procédé à la signature du procès-verbal relatif à la réhabilitation de la route Nyumachiwa-Wanani dans l’île de Mohéli. Cette signature valide la première étape des travaux de la RN 31 effectués par les techniciens comoriens et chinois.

C’était hier jeudi dans la matinée que le secrétaire général du ministère des affaires étrangères, Mohamed Ahamada et la première secrétaire de l’Ambassade de Chine aux Comores HU Bing ont signé le procès-verbal de la réhabilitation de la route Nyumachiwa-Wanani dont la distance est approximativement estimée à 17,100 kilomètres. Cette signature rentre dans le cadre des actons initiées par le président de la République concernant la réhabilitation du réseau urbain au niveau national.

« Depuis quelques temps des techniciens chinois et comoriens ont travaillé sur les dimensions, les mesures et l’épaisseur qu’aura le RN 31. Ces documents que nous avons signés valident les travaux des techniciens. C’est la première étape de ce projet », explique Mohamed Ahamada. Pour démarrer les travaux, la première secrétaire HU Bing doit envoyer les premiers rapports en Chine pour concrétisation. « La Chine attend une preuve pour pouvoir avancer dans le projet. HU Bing accélère diplomatiquement la procédure afin de pouvoir débuter les travaux proprement dits dans les meilleurs délais », espère t-il.

Quant à HU Bing, la signature du procès-verbal lié à la réhabilitation de la R31 dans l’île de Mohéli entre l’Union des Comores et la Chine est un immense plaisir pour le gouvernement chinois. « Depuis toujours, la Chine participe au développement des Comores dans le domaine infrastructurel et économique. Cette signature renforce la coopération entre nos deux nations et dès que la deuxième étape sera franchie les travaux de réhabilitation pourront débuter à Mohéli », annonce-t-elle. Pour le secrétaire général du ministère des affaires étrangères, le projet visant la réhabilitation du réseau urbain au niveau national ne cesse de progresser, un signe vers l’émergence du pays à l’horizon 2030.

Kamal Gamal / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*