Cinq membres de l’amical Comores-Qatar ont passé la nuit à l’escadron de Mde

Ces personnes, dont les arrestations avaient été opérées à la sortie d’un entretien avec le secrétaire général du gouvernement sur le sort des personnes qui travaillaient avec les Ong qataries et sur l’avenir des structures héritées de la coopération entre les deux pays, ont adressé un courrier au secrétaire général du gouvernement pour lui “signifier” leur “étonnement” suite à ces arrestations.

 
Cinq membres de l’Amicale Comores-Qatar ont été retenus et passé la nuit du vendredi 16 juin au camp de l’escadron de gendarmerie de Mde. Juste après leur arrestation, ils avaient été conduits à la gendarmerie de Moroni où ils y sont restés jusqu’à 15 heures avant d’être transférés à Mde où ils y ont passé la nuit.
Selon le secrétaire général adjoint du dit Amical, Djamalillayl Mohamed Bahassani, leur passage au bureau de la gendarmerie avait servi à leur relever leurs identités.

    Après notre arrivé à Mde, rien n’a été fait jusqu’au matin du samedi lorsque cinq agents de la brigade de recherche sont venus nous entendre.

Dans un récit recueilli au téléphone à Al-watwan par notre reporter, le secrétaire général a précisé qu’au terme de leur audition, un premier gendarme et venu leur informer qu’ils étaient libres de partir mais qu’ils devaient se présenter à la gendarmerie de Moroni le surlendemain matin, lundi.
 
“Etonnement”
A en croire Djamalillayl Mohamed Bahassani, cette première instruction devait être modifiée par un autre gendarme qui “nous a dit que nous n’avions pas à nous rendre à la gendarmerie” contrairement à ce qu’avait dit son collègue : “Nous avons vos coordonnées et nous pouvons vous contacter si nécessaire”.
Selon une source du parquet, aucun procès verbal sur ces arrestations n’avait été acheminé au palais de justice car «l’affaire est en phase d’enquête préliminaire».
Cette arrestation est intervenue alors que les membres de l’Amical venaient juste de sortir d’un entretien avec le secrétaire général du gouvernement, Idaroussi Hamadi.

Selon toujours le secrétaire général, suite à une conférence de presse qu’ils avaient organisée le 13 juin, ce dernier avait fait venir les membres de l’amical Comores-Qatar “afin de réfléchir sur les solutions à apporter aux personnes qui travaillaient avec les Ong qataries et l’avenir des structures héritées de la coopération Comores-Qatar”.
     
    A la sortie de la réunion, alors que venions de rejoindre deux nos camarades qui nous attendaient devant la mosquée située aux abords de la présidence un véhicule de la gendarmerie est passé, des  gendarmes sont venus nous parler avant de nous arrêter. 
 
Au terme de notre entretien, Djamalillayl Mohamed Bahassani a ajouté que les personnes qui avaient été arrêtées ont adressé un courrier au secrétaire général du gouvernement pour lui “signifier notre étonnement” suite arrestation.  

Mariata Moussa /Alwatwan 

1 commentaire sur Cinq membres de l’amical Comores-Qatar ont passé la nuit à l’escadron de Mde

  1. Passons à autre chose plutôt que de rester sur une affaire dont on connaît parfaitement les conséquences.

    Azali donneur de leçons, alors qu’il n’arrive même pas à réaliser un tiers de ce qu’il dit. Tous les comoriens ont fermement condamné la décision nauséabonde d’azali de rompre la relation entre quatari et compte.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*