Cjsoi. Formation sur la bonne gestion des jeux aux Comores

Dix huit techniciens en athlétisme suivent, du 18 au 22 juin prochain à l’Injs à Moroni, une formation sur la détection des jeunes talents et sur l’organisation des compétitions en athlétisme. Ce stage est dirigé par Goriot Gerard, expert de la Commission de la jeunesse et des sports de l’Océan Indien et Naiko Kamrag, instructeur à la Fédération internationale d’athlétisme sous l’assistance technique de Soilihi Issouf, directeur technique national. Il se déroule en deux phases, une partie théorique et une autre pratique sur les pistes de l’Injs avec probablement les jeunes du Centre olympafrica de Mitsudje.

Après la première séance de généralités sur l’athlétisme et les épreuves sportives de la Cjsoi, le stage poursuit son courshier mardi sur les bases de la préparation physique et l’application des lancers. “ Nous organisons ce stage pour deux principes dont l’immédiat qui est les prochains jeux de la Cjsoi. Le second est à long terme puisqu’il s’agit des détections des jeunes talents “, devait préciser Goriot Gerard, expert de la Cjsoi avant d’insister que “il ne faut pas se tromper pour croire qu’on va organiser une formations pour la Cjsoi qui aura lieu dans trois semaines”.

Le stage financé par la Cjsoi et la Commission des ministères de ma jeunesse et des sports de la francophonie s’inscrit dans la formation des officiels, juges de la région. Pour le cours d’aujourd’hui, les stagiaires feront des exposés avant de suivre une séance de préparation physique. “L’après midi, nous passerons à la détection des jeunes talents avec des enfants d’un centre de formation“, dit Naiko Kamrag, instructuer à l’Iaaf avant que Haoulata Ahamada Bachirou, directrice du Centre olympafrica de Mitsudje confirme que “ce sont les enfants de notre centre qui vont servir les stagiaires lors de leurs séances pratiques. Cette expérience permettra à nos jeunes de découvrir d’autres installations d’entrainements et des nouveaux techniciens“. La formation sera sanctionnée par une évaluation sur la détection des jeunes talents et sur la gestion des compétitions.

Elie-Dine Djouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*