Comco reprend sa production et sa distribution

Les équipes de l’INRAPE (Institut Nationale de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement) appuyé par le service phytosanitaire d’Anjouan, qui ont inspecté l’usine de mise en bouteille de Comco S.A. à Patsy, n’auraient rien trouvé d’anormal, le long de la chaine de production. D’où la levée illico de la suspension de production et distribution des produits Coca cola embouteillés aux Comores, d’y il y a moins d’une semaine par l’INRAPE. Pourtant…

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Selon une source proche du dossier, « les inspecteurs de l’Inrape et du phytosanitaire n’ont rien constaté d’anormal dans la chaine de production pouvant mettre en cause la commercialisation des boissons Comco. Il s’agit en fait d’un incident sur le transport ou le conditionnement chez le client qui peut être la cause. » Confie notre source. Ce dernier de confirmer aussi à Comores-infos que « depuis vendredi, l’usine a repris la production sous l’œil des inspecteurs et ils ont même sorti une note de reprise de la production et de la distribution. » La distribution des produits Comco devrait reprendre ce jeudi.

Ce n’est pas la première fois que nous constatons ou recevons des témoignages de la présence des saletés et même des corps étrangers dans des bouteilles de Coca Cola ou Fanta…

Une enquête indépendante de Comores-infos, révèle pourtant des constatations régulières d’anomalies de fabrication allant de la présence de corps étrangers dans les bouteilles, aux changements même du gout des boissons à Anjouan. « Ce n’est pas la première fois que nous constatons ou recevons des témoignages de la présence des saletés et même des corps étrangers dans des bouteilles de Coca Cola ou Fanta… pourtant fermées et fraîchement sortie de l’usine. Comoco a toujours indexé ses bouteilles. Mais cela ne va-t-elle pas de sa responsabilité de faire de sorte à ce que ses emballages soient conformes et ne présentent aucun danger dans la sécurité alimentaire du consommateur ? Combien de fois faudra-t-il signaler des anomalies pareilles preuves à l’appui comme cela se fait très souvent à la société Comco et aux autorités compétentes sans que cela ne fasse l’objet d’une enquête ou même d’une mise au pas ? La levée illico de la suspension, juste quelques heures après sa publication, ne parait pas fonder. Cela méritait une enquête minutieuse qui devait prendre son temps pour lever toutes les inconnues de ce dossier. Ici à Anjouan. » S’interrogeait lundi un confrère de la presse nationale.

Le directeur général de compagnie Comco résidant à Mayotte, qui a pourtant passé le weekend à Anjouan n’a fait aucune déclaration sur la situation.

Plus d’infos lire cet article : http://www.comores-infos.net/la-production-de-la-boisson-coca-cola-est-suspendue/

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*