Comment déjouer le diabolique plan d’Azali

Opinion libre:

Je n’ai pas la prétention d’avoir la solution miracle, ni de donner des leçons, mais le courage de contribuer à barrer la route à l’homme qui a décidé de donner un coup d’arrêt à la république.
AZALI n’est pas sot et a les ressources suffisantes pour conduire son train sans système de freinage. Il sait aussi qu’il peut sacrifier tous les passagers pourvu qu’il arrive à destination.

Manipulations ou ruses, AZALI a pu faire venir une représentation de la Communauté Internationale. En observateurs avertis, les représentants sont restés dans la logique de non ingérence même s’ils rappelleront les principes démocratiques.
AZALI fera valider ses assises à coups de corruption et par référendum, il arrivera facilement à légitimer les conclusions des assises, plus particulièrement la fin de la Tournante. Et c’est là qu’il aura l’appui et le soutien de la Communauté Internationale.

Il n’y a pas deux solutions. Les partis politiques, les gouvernorats et la société civile doivent mettre la pression pour contraindre les participants à ne pas valider les conclusions des assises et surtout à ne pas accepter la tenue de réferendum.
Les gouverneurs seront des simples fonctionnaires nommés par le Président; ils sont avertis. Cessez les petits calculs politiciens, c’est l’avenir du pays qui est hypothéqué.

A travers les réseaux sociaux, on distingue nettement les patriotes de ceux qui se vendent au plus offrant, vendant leur âme au diable pour des intérêts personnels. Nous vivons « ces arbres noirs » (Mrimdu) qui pollent la blogosphère.
La menace est sérieuse et les militaires doivent assumer leur responsabilité. Ils n’ont pas le droit de piétiner le peuple parce ce l’ordre vient de la hiérarchie. Il y a des lois qui les protègent et qui font d’eux les gardiens de la liberté du peuple. L’armée n’a pas d’existence que par le peuple. « DE HAZI DE MBOVOU », excuse facile et fallacieuse. Vous êtes les gardiens de la loi, donc vous êtes sensés comprendre la loi et les limites de votre obéissance.

Enfin, j’appelle les personnalités intègres de ce pays, ceux toujours mises au placard, de voler au secours du pays.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*