Comment rédiger un discours politiquement correct dans une période électorale ?

Pour bâtir un vrai discours politique, il nécessite trois phases:
Tout d’abord une phase historique consistant à mettre en avant le passé. Dans ce cas, il est nécessaire de parler au début du discours ce qui s’est réellement passé dans le pays, en l’occurrence les hommes et les femmes qui ont marqué les évènements du pays. Par exemple, l’ancien président ALI SOILIHI.

Rappelons que ce passage historique fut utilisé par les révolutionnaires comme les démocrates. C’est ainsi que L’égyptien Nasser, le Cubain Castro, L’iranien Khomeiny ou le français Nicolas Sarkozy ont réussi à raviver le flamme en citant les figures de proue de l’histoire.

En parlant, de la phase historique, outre, il faut évoquer la situation du moment pour mieux tirer la leçon de l’avenir.
Ensuite, il faut s’intéresser à la situation présente. Il s’agit de faire le parallèle entre le passé et le présent. Dans cette optique, le leader politique doit expliquer ce qui s’est passé afin de mieux contre-attaquer ses adversaires.

Et enfin, la nécessité de mieux cerner le futur afin de proposer des perspectives crédibles et fiables. Ici, le politicien prends son temps à argumenter ses scénarios après avoir montré le passé et la situation actuelle.

Cependant, toutes ses propositions doivent corroborer avec le contexte du passé, celui du présent afin de préconiser les éléments du futur.
Il faut souligner que les hommes et les femmes sont sensibles à l’histoire surtout quand il s’agit de la mémoire. Un discours politique sans marqueurs historiques attirent moins l’attention des électeurs, car les hommes aiment entendre les événements auxquels forment notre propre histoire.politique

C’est pourquoi, l’humanité s’attache plus à la tradition pour donner sens à la vie. Et dans un contexte de crise, la population se refugie dans la mémoire collective et l’histoire touche plus la sensibilité quand les grands hommes sont cités. Donc, au delà de l’aspect politique, c’est aussi un moyen de dire aux citoyens que celle ou celui qui fera des bonnes choses, il sera gravé dans nos mémoires. Si vous faites comme eux, vous rentrerez dans l’histoire du pays.

Pour finir, un discours politique auquel ignore ces phases citées en haut sera privé de sa forme.

Imani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*