Commission Electorale Nationale Indépendante Ahmed Mohamed Djaza : Le retour

Jusqu’à hier matin, ce n’était que des bruits de couloir. Seulement voilà, la réalité a confirmé les rumeurs. Ahmed Mohamed Djaza a été réélu président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dans la journée d’hier. Quatre autres commissaires complètent la composition du bureau, a-t-on appris de source proche du dossier, la Ceni s’étant refusée à toute prise de parole. Un communiqué sera normalement publié aujourd’hui.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La vice-présidence est donc toujours occupée par Nadjahe Allaoui, le secrétariat général l’est par Said Mze Dafine, Ali Toilibou Absoir sera chargé de la coordination du matériel et Mariama Massoundi assurera la communication de la commission électorale.

Ce qui est étonnant, c’est que de tous les postes à pourvoir, il n’y a eu que des candidatures uniques. Pour la présidence et pour le reste. De là à dire que ce n’était pas une élection, il y a un pas que nous ne franchirons pas.
Seul le retrait de Moinaecha Mroudjae; une des commissaires et ancienne maire Bandamadji doit être salué si son acte s’avérait En effet, il se dit qu’elle devait intégrer, elle aussi le bureau en posant sa candidature. Elle a préféré se désister. Raison pour laquelle, Mariama Massoundi, actuelle chef de la communication, aurait été appelée à la rescousse.

Abdallah Mzembaba/Alwatwan

 

A voir aussi:

2 commentaires sur Commission Electorale Nationale Indépendante Ahmed Mohamed Djaza : Le retour

  1. Sans surprise, Docteur Djaza avait bien partagé le gateau de 150.000.000 FC detournés pour les dernières elections. Ces partenaires sont satisfaits de son bon travail et c’est pourquoi il est reconduit à son poste. Naturellement, il n’y avait pas eu des elections mais plutot des distributions des postes de ce CENI. Nos larmes pour vous tous les nouveaux membres de la CENI si vous n’avez pas compris le jeu planifié par ceux qu’ils vous ont faits confiance à ces postes.

  2. Avec la nomination de DJaZZA , au lieu de le demeurer longtemps en prison avec tout le mal , la guerre que ce dernier á voulu entraîner aux comoriens . Offrir le meme poste stratégique à ce charrognard , Je pense qu Azali manque du respect à son peuple . Ce qui m’inquiète Azali ne punit jamais les voyous , il aime travailler avec eux . Dois-je comprendre que le président Azali est complice de toutes les dérapages? Tout se sait et L’histoire jugera .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*