Commune de Nyuma-Mdro : Mohamed Daoudou se rend sur le terrain pour réconcilier la municipalité

La commune de Nyuma-Mdro dans la région de Hamahame a reçu, hier jeudi en début de journée à Itsandzeni, le ministre de l’Intérieur, en tournée dans le cadre de ses missions de ministre de la décentralisation. Mohamed Daoudou a fait savoir à la population de la commune de Nyuma-Mdro que certaines recommandations issues des assises nationales nécessitaient la révision de la constitution pour qu’elles soient mises en œuvre. De ce fait, la population comorienne doit se préparer et s’informer sur ces changements.

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation s’est rendu à Itsandzeni dans le Hamahame où il jouait le rôle de médiateur dans la commune de Nyuma-Mdro. L’objet de cette visite consistait dans un premier temps à la réconciliation de ces communes, trois ans après sa mise en place, en l’absence de certains villages qui la composent.

Ensuite le porte-parole du gouvernement a procédé à une sensibilisation de la population de cette commune, de la suite à donner par rapport aux recommandations formulées par les experts lors des assises nationales du 5 au 12 février dernier.

A l’ouverture de cette rencontre, le maire Maoulid Soilihi Ahmed s’est félicité de voir sa commune être la première commune à ouvrir cette consultation mise en place par le ministre de la Décentralisation au niveau des 54 communes de l’archipel, pour la sensibilisation de la nouvelle politique du gouvernement. Parlant de l’unité de la commune, Maoulid Soilihi Ahmed a rappelé que depuis l’instauration des communes, il y a trois années, la sienne n’est jusqu’à lors effective.

Il fait savoir que trois villages sur les neuf qui composent la commune ne l’ont pas intégrée et ne participent pas aux activités communales. Avant de rappeler qu’à la mise en place de cette commune,

trois villages et demi avaient pris part à la cérémonie d’investiture, alors que les cinq villages et demi ont préféré se mettre à l’écart. Ils ne sont plus que trois aujourd’hui.

Quant au député de la région, Souleimana Mohamed, il a salué l’initiative du ministre de l’Intérieur, qui met en place un dialogue entre les autorités centrales, régionales et communales, pour réfléchir aux questions du développement communal et régional. Pour lui, cela démontre un pas franchi dans le processus de l’administration territoriale, qui sera un tremplin pour le développement de l’Union des Comores.

L’élu de la région a souligné que depuis deux ans les parlementaires se sont battus pour inscrire dans le budget de l’Etat, un chapitre destiné au financement des communes. Selon lui, ce budget permettrait de financer le fonctionnement des communes et certains projets d’investissements communaux.

A son tour le ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou a déclaré que cette visite à Itsandzeni, était la première depuis la cérémonie de clôture des assises nationales. Il fait savoir que depuis la date du 12 février dernier, un Nouvel ensemble comorien se préparait et chaque comorien devait s’apprêter à intégrer la nouvelle vision du chef de l’Etat et de son gouvernement consistant à mettre le pays sur la voie de l’émergence à l’horizon 2030.

Mohamed Daoudou a souligné que certaines recommandations issues des assises nationales méritent la révision de certaines dispositions de la constitution. Et pour ce faire, il faut que la population s’en informe pour mieux comprendre les recommandations des assises. “C’est pour cette occasion que la population doit se préparer à un référendum très prochainement, pour la mise en œuvre des conclusions des assises. Chaque comorien aura à répondre librement soit par oui ou non”, précise-t-il.

Revenant à la question des trois villages qui n’ont pas intégré le conseil communal, le ministre de la décentralisation leur a adressé un message à travers les chefs de villages présents à cette cérémonie. Ce message était clair : soit elles intègrent le conseil communal avant le jeudi prochain, soit des dispositions spécifiques au respect des lois en vigueurs seront prises contre ces localités.

Ali Abdou / Alwatwan

1 commentaire sur Commune de Nyuma-Mdro : Mohamed Daoudou se rend sur le terrain pour réconcilier la municipalité

  1. Qui vous suivra dans le dicta d’azali et de toi il faut pas rever monsieur kiki depuis presque un an l’etat ignore que la population a faim
    pour des assises à la con

Répondre à Attoumani(henri) Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*