Communiqué d’Air Corail : « C’est un projet purement privé mené par des professionnels… »

Dans un souci de transparence la compagnie Air Corail souhaite clarifier la situation et apporter un démenti à propos de tout ce qui s’écrit ou se dit à son sujet. Air Corail (ex ACI) est un projet initié de longue date et en dehors de toute instrumentalisation du pouvoir en place ou politique de quelque bord que ce soit. C’est un projet purement privé mené par des professionnels de l’aérien long courrier qui, pour l’ouverture et le développement de l’archipel, est considéré par les principales instances internationales comme projet d’intérêt National préalable incontournable au développement de toute nation.

Air Corail est principalement axé sur les liaisons long courrier au départ de Moroni et n’a jamais envisagé de s’immiscer dans le transport inter îles mais bien au contraire de s’appuyer sur les opérateurs locaux afin de conforter les remplissages de ses vols long courrier et de développer un véritable hub au départ de Moroni. Il se trouve que pour des raisons qui leur sont propres (dettes, manque de sérieux dans l’exploitation, mauvaise gestion, non-respect de la règlementation internationale ou autres…) ces compagnies ont périclité par elles-mêmes et nous le regrettons.

L’ANACM et son dirigeant font un travail de réorganisation et de remise à niveau indispensable et obligatoire pour éviter aux Comores de figurer sur la liste noire du transport aérien qui obligerait les compagnies étrangères à cesser toute activité sur l’archipel. Nos relations avec l’ANACM sont strictement professionnelles et, comme les autres, nous attendons leur remise à niveau pour déposer notre demande de PEA (permis d’exploitation aérienne).

C’est très facile de dire que son chien a la rage quand on veut le tuer comme il est aussi facile de reporter ses propres fautes sur les autres ! Au su de leurs différents déboires de ces derniers mois, Air Corail s’était rapproché des dirigeants de ces deux compagnies afin de voir avec eux comment les aider à se redresser et à se développer. Ce fut deux fins de non-recevoir.

Les promoteurs d’Air Corail ont prévu l’embauche et la formation d’un maximum de personnel local (Personnel navigant commercial, administratif, sol, etc…). Ceci en plus des emplois indirects qui seront créés (hôtellerie, tourisme, transport, pêche, commerce, agriculture, fret, etc…) représentera des centaines d’emplois. Le capital d’Air Corail est et restera ouvert à tous les investisseurs locaux et à l’Etat s’il le souhaite. Nous sommes là pour apporter nos compétences et notre expérience afin d’aider les Comores dans leur volonté de développement et rien d’autre.

Gérard Greci, Responsable communication Air Corail

 

A voir aussi: 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*