Communiqué de la famille Ali Soilihi Mtsachiwa

Il est mis sur les réseaux sociaux, le décret portant création du régime spécial de retraite du feu Son Excellence Monsieur Ali Soilihi Mtsachioi, président de la République Comorienne, en date du 10 juillet 1991.

En tant que porte-parole de la famille Ali Soilihi Mtsachioi, je m’exprime ignorer les intentions de l’auteur qui demande à savoir sur quelle base est calculée ce régime spécial alors que l’article 3 du décret semble donner la réponse.
Je tiens à préciser que nous avons reçu la pension mensuelle servie aux ayant- droits mise à terme par les soins du président Azali quand il a pris le pouvoir par le coup d’Etat de 1999.
La famille n’a jamais demandé au président Azali ni à ses successeurs aucun régime spécial aux ayants droits d’un ancien président de la République.
Le président Ali Soilihi Mtsachioi recevait un salaire mensuel net de 60000 fc et me reversait 50000 fc pour subvenir aux besoins de la famille et c’était en présence de son chef de protocole.
Il considérait que l’Etat lui donnait assez en prenant en charge les besoins de base pour exercer ses fonctions et qu’exiger plus de 60000 fc serait un acte d’indécence au moment où il était demandé des efforts à tous les citoyens.
Ma famille et moi ne souhaitons aucune prise en charge par l’Etat et vivons à la sueur de notre front comme le voulait le président Ali Soilihi Mtsachioi, paix à son âme.
Le décret du président Djohar abrogé par le président Azali ne peut être utilisé pour la remise en cause de l’intégrité du président Ali Soilihi Mtsachioi.

Djamilat Ali Soilihi
Présidente de la Fondation Mtsashiya
Marseille le 05/04/2018

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*