Communiqué du Conseil des oulémas de Moroni

Sur l’éclaircissement de sa position sur la distribution de cartes aux prédicateurs des mosquées
Le Conseil des oulémas de Moroni s’est réuni ce jeudi 31/05/2018 sur invitation de son Président Oustadh AMADI HADHI MLANAO (Hadji Djossi) en vue d’examiner le sujet relatif à l’organisation des prêches dans les mosquées de la capitale. Après discussion et échanges de vues, le Conseil voudrait communiquer au publique de ce qui suit :
1- Le conseil adresse ses remerciements à tous ceux qui ont exprimé leur opinion à travers les réseaux sociaux sur l’octroi de cartes aux prédicateurs des mosquées de la capitale. Le conseil continue à encourager les critiques constructives et appelle les musulmans à avoir une bonne foi envers leurs frères et éviter les suspicions et les accusations mensongères envers les frères.
2- Le Conseil informe le publique que son opinion sur ce sujet de cartes de prédicateurs ne date pas d’aujourd’hui, mais elle est parmi les objectifs majeurs de la création du Conseil le 13/10/2008.

Elle répond également aux vœux des doyens de la notabilité de Moroni ainsi qu’à la majorité des oulémas de Moroni. Il s’agit de l’idée de renforcer le respect de la loi comorienne réitérant le principe auquel l’Islam aux Comores est sunnite du rite Chafiite.
3- Après la rencontre du Bureau Exécutif du Conseil des oulémas de Moroni avec Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur le 29/05/2018, et après s’être convaincu de la volonté du Ministre de veiller au renforcement de la religion dans notre pays, et que cela est conforme à la volonté du Conseil, ce dernier n’a pas tardé à exprimer son soutien face à cette décision.
4- Enfin, le Conseil réitère et rassure la population que son objectif n’est ni politique ni personnel mais uniquement il veiller au respect de l’Islam, religion de paix et de tolérance.
Fait à Moroni, le 31/05/2018

Le Conseil des oulémas de Moroni s’est réuni ce jeudi 31/05/2018 sur invitation de son Président Oustadh AMADI HADHI MLANAO (Hadji Djossi) en vue d’examiner le sujet relatif à l’organisation des prêches dans les mosquées de la capitale. Après discussion et échanges de vues, le Conseil voudrait communiquer au publique de ce qui suit :
1- Le conseil adresse ses remerciements à tous ceux qui ont exprimé leur opinion à travers les réseaux sociaux sur l’octroi de cartes aux prédicateurs des mosquées de la capitale. Le conseil continue à encourager les critiques constructives et appelle les musulmans à avoir une bonne foi envers leurs frères et éviter les suspicions et les accusations mensongères envers les frères.
2- Le Conseil informe le publique que son opinion sur ce sujet de cartes de prédicateurs ne date pas d’aujourd’hui, mais elle est parmi les objectifs majeurs de la création du Conseil le 13/10/2008. Elle répond également aux vœux des doyens de la notabilité de Moroni ainsi qu’à la majorité des oulémas de Moroni. Il s’agit de l’idée de renforcer le respect de la loi comorienne réitérant le principe auquel l’Islam aux Comores est sunnite du rite Chafiite.
3- Après la rencontre du Bureau Exécutif du Conseil des oulémas de Moroni avec Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur le 29/05/2018, et après s’être convaincu de la volonté du Ministre de veiller au renforcement de la religion dans notre pays, et que cela est conforme à la volonté du Conseil, ce dernier n’a pas tardé à exprimer son soutien face à cette décision.
4- Enfin, le Conseil réitère et rassure la population que son objectif n’est ni politique ni personnel mais uniquement il veiller au respect de l’Islam, religion de paix et de tolérance.
Fait à Moroni, le 31/05/2018

Le Conseil des oulémas de Moroni s’est réuni ce jeudi 31/05/2018 sur invitation de son Président Oustadh AMADI HADHI MLANAO (Hadji Djossi) en vue d’examiner le sujet relatif à l’organisation des prêches dans les mosquées de la capitale. Après discussion et échanges de vues, le Conseil voudrait communiquer au publique de ce qui suit :
1- Le conseil adresse ses remerciements à tous ceux qui ont exprimé leur opinion à travers les réseaux sociaux sur l’octroi de cartes aux prédicateurs des mosquées de la capitale. Le conseil continue à encourager les critiques constructives et appelle les musulmans à avoir une bonne foi envers leurs frères et éviter les suspicions et les accusations mensongères envers les frères.
2- Le Conseil informe le publique que son opinion sur ce sujet de cartes de prédicateurs ne date pas d’aujourd’hui, mais elle est parmi les objectifs majeurs de la création du Conseil le 13/10/2008. Elle répond également aux vœux des doyens de la notabilité de Moroni ainsi qu’à la majorité des oulémas de Moroni. Il s’agit de l’idée de renforcer le respect de la loi comorienne réitérant le principe auquel l’Islam aux Comores est sunnite du rite Chafiite.
3- Après la rencontre du Bureau Exécutif du Conseil des oulémas de Moroni avec Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur le 29/05/2018, et après s’être convaincu de la volonté du Ministre de veiller au renforcement de la religion dans notre pays, et que cela est conforme à la volonté du Conseil, ce dernier n’a pas tardé à exprimer son soutien face à cette décision.
4- Enfin, le Conseil réitère et rassure la population que son objectif n’est ni politique ni personnel mais uniquement il veiller au respect de l’Islam, religion de paix et de tolérance.
Fait à Moroni, le 31/05/2018

7 commentaires sur Communiqué du Conseil des oulémas de Moroni

  1. c’est qui le rédacteur de ce communiqué des oulémans de Moroni. Il est aussi brouillon qu’incompréhensible (on a aligné des mots croyant que les gens sauront comprendre mais c’est tout)

  2. C’est pas des oulémas je précise c’est sont les femmes à kiki , des vrais PD je pèse mes mots c’est sont des PD vendus que vous aillent au diable avec vos barbe de merde j’appelle les jeunes Comoriens de ne pas cédé à c’est wafiradji c’est sont des criminels si tu leurs pose juste une petite question concernant l’environnement ils saura jamais te répondre c’est pas vous qui apportera quelques choses au développement de notre pays vous êtes que des fous mandant de clochard laisse nous tranquille.

    • si je comprends bien les oulémas sont là pour encadrer la population à une bonne pratique de la religion selon le coran et les hadiths prophétiques.
      Mais ce que nous vivons aujourd’hui c’est comme si cette religion est nouvelle et on a peur.
      ce pouvoir se mêle les pinceaux partout et à la fin rien.
      s’ils veuillent bannir certaines personnes douteuses de leurs foi qu’ils les nomment.
      aujourd’hui on nomme la bande d’Azali et kiki comme imam alors que ce premier a choisi de faire carrière dans l’armée et on veut écarter ceux qui ont sacrifiés des années et des années pour des études théologiques parce qu’ils ne sont proches du pouvoir ou ceux qu’ils prêchent ne sont pas au goût de certains.
      Je souhaiterais que chacun reste à sa place parce que ce pays souffre.
      merci

  3. J’ai de la nausée en voyant ces hommes soi-disant oulémas. Toutes les comoriennes et comoriens récusent tout ouléma qui prêche au nom d’un gouvernement criminel. Vous êtes nommés par KIKI afin de mettre le pays à feu et à sang. Nous en avons marre de vos discours sans les actes. Car, il n’y a pas d’un côté les paroles et de l’autre les actes. Ceux qui préfèrent les enveloppes au profit d’un islam malsain. Cette religion noble perd du terrain surtout à ngazidja à cause des oulémas.

  4. Malheurs à l’islam politique.
    Vous êtes des vendus de la République. Car l’islam et la politique sont antinomique. Ce que fait Azali assoumani Mugabe et le délinquant Kiki, vous êtes Complices. De ce fait, vous aurez des comptes à rendre auprès d’Allah.

  5. je vous prete mes consseilles, cher conseille d’oulema de Moroni.
    Il faut se refaireق au Coran et aux texteS authentiques avant de prendre n importe quelle fatwa ou decision.
    Dieu le createur de ce bas monde n’a pas exiger à personne de lui adorer et il n y a pas de vigeur dans la religion.
    D’ou viens votre decision de forcer les ulemas de ne pas parler ou suivre la rites chaffite. les ecoles des wahabittes et les mosqués construient et les instances religieux fournis par les saoudiens wahabites vient du rites chafites. cher oulema ne prennez pas le jour en nuit, tous les comoriens comprennent et sont aux courant de votre patron c qui vous pousent à monter tous ces plans et ses pretention, et semer le trouble de la religion dans le pays.
    Mais ce patron qui qui vous pousse n ‘a pas reuissit en Asie avec tout son argent du petrole ; coyer-vous qu’il va reussir en afrique en particulier aux iles de la lumiere!!s’il vous plait, vous etes responsable et Allah va vous questionner!. ne soyez pas l’element des wahabbites Saoudien !! craigner à Dieu !! n’achetez pas l’audela pour ce bas monde!!ne melanger pas les musulmans comoriens
    ((إنّما يتذكر أول الألباب))

  6. je vous prete mes consseilles, cher conseille d’oulema de Moroni.
    Il faut se refaire au Coran et aux texteS authentiques avant de prendre n importe quelle fatwa ou decision.
    Dieu le createur de ce bas monde n’a pas exiger à personne de lui adorer et il n y a as de vigeur dans la religion.
    D’ou viens votre decision de forcer les ulemas de ne pas parler ou suivre la rites chaffite. les ecoles des wahabittes et les mosqués contruient et les instances religieux fournis par les saoudiens wahabites vient du rites chafites. cher oulema ne prennez pas le jour en nuit, tous les comoriens comprennent celui qui vous pousent à monter tous ces plans et pretention.
    Celui qui vous pousse n ‘a pas reuissit en Asie avec tout son argent du petrole ; coyer-vous qu’il va reussir en afrique en particulier aux iles de la lumiere!!s’il vous plait, vous etes responsable et Allah va vous questionner. ne soyez pas l’element des wahabbites Saoudien !! craigner à Dieu !! n’achetez pas l’audela pour ce bas monde!!
    ((إنّما يتذكر أول الألباب))

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*