Communiqué : NOUVELLE GENERATION SOILIHISTE

Déclaration de la NGS par rapport à l’appel de manifestation du lundi 02 Avril 2018.
Le bureau fédéral de la NGS-France informe ses membres adhérents et sympathisants que la Nouvelle Génération Soilihiste (NGS) n’est ni associée ni signataire de la manifestation du 02 Avril contrairement à ce qui circule dans les réseaux sociaux.

En effet, le secrétaire général de la NGS-FRANCE a répondu présent à une invitation des associations des sociétés civiles militant pour la défense de la démocratie et les libertés fondamentales aux Comores. L’ordre du jour de la rencontre était salutaire en principe s’agissant de dénoncer les chienlits perpetrés par le gouvernement AZALI pour le non respect des libertés fondamentales, les tortures de nos concitoyens de Mohéli et les restrictions de la liberté d’expression et d’opinion, bref un régime dictatorial massacrant toute personne qui ne partage pas l’avis égoïste de l’ancien militaire putshiste certainement élu mais par défaut.

Toutefois, le secrétaire général de la NGS a constaté avec certaines personnes issues de différentes forces politiques présentes à la réunion que les initiateurs représentants les associations des sociétés civiles sont majoritairement des membres du parti Djuwa (Sambi), des personnes arrivistes qui ont fait campagne pour l’élection d’AZALI et que ce dernier leur ait tourné le dos, des membres de l’UPDC (Mamadou et IKILILLOU) et des membres du parti RDC (Mouigni Baraka).
Après avoir découvert ces visages politiques reconvertis en association des sociétés civiles pour l’occasion, le secrétaire général de la NGS a mis fortement ses doutes quant à la réussite de la démarche et a proposé une autre alternative pour que cette cause louablement humaine ne soit pas transmise en cause perdue prématurément. L’alternative proposée par le secrétaire de la NGS consiste à laisser seules les associations et structures lesquelles leurs dirigeants (comité de soutien à Abdallah AGWA, Amnesty International ect…..) ne représentent pas une image politique ou d’opposants politiques du régime pour diriger et gérer toute démarche et qu’il n’y ait pas des partis politiques officiellement mais des personnes physiques issues de différentes forces politiques du pays afin d’espérer le succès de cette cause commune. La proposition a été recevable par la majorité mais minimisée et moins appréciée par les initiateurs pour des raisons qui ne trompent pas les personne sagement averties.

Après avoir compris la stratégie machiavélique des responsables représentant les sociétés civiles, la Nouvelle Génération Soilihiste ne va pas contribuer à l’échec de cette manifestation qui a pour but de rappeler le régime d’AZALI à respecter la démocratie ainsi que les libertés fondamentales de Droit de l’homme ratifiées par l’Etat Comorien à travers l’O.N.U.

Désormais, la Nouvelle Génération Soilihiste a d’autres lieux et d’autres moyens pour dénoncer les actes barbares, l’égoïsme et la dictature du régime d’AZALI que de profiter à la manifestation sensée être citoyenne et civile. De tels comportements très mesquins et non républicains ne honorent pas le patriotisme incarné par l’idéologie Soilihiste.

C’est pour rappeler d’ailleurs aux différents partis politiques que désormais, la formule mathématique selon laquelle « l’ennemi de mon ennemi c’est mon ami » ne s’appliquera jamais à la Nouvelle Génération Soilihiste. L’idéologie Soilihiste sera toujours contre le système politique mis en place par l’ex-puissance coloniale aux dirigeants successifs depuis l’assassinat de Mongozi ( paix à son âme) consistant à faire échouer toute initiative de développement pour sortir les citoyens comoriens dans la misère. C’est pourquoi la Nouvelle Génération Soilihiste retient désormais sa propre formule selon laquelle « les régimes politiques successifs depuis l’assassinat de Mongozi seront toujours les ennemis des Soilihistes et les citoyens Comoriens ». Ces derniers sont privés de leurs droits à une vie meilleure, de prospérité et d’épanouissement depuis l’avortement du plan de développement incarné par Mongozi suite à son assassinat.

Le Secrétaire Général de la NGS-FRANCE
ABDOULWAHAB Ali

1 commentaire sur Communiqué : NOUVELLE GENERATION SOILIHISTE

  1. Bjr Mr le SG,je partage entièrement la démarche mais vu de France. Mais sur place c’est différent et on voit un Gouvernement qui bouge que que pas d’ouverture pour d’autres. C’est donc sur ce dernier aspect que nous allons lancer le SOILIHISME PRATIQUE et tendre la main aux Pouvoiristes de tout horizon pour des actions pratiques de développement et de conscience des réalités du Mongoz. A cet effet un Musée du Mongoz va voir le jour a Ouani Ville d adoption du Mongoz et dans les reseux sociaux. A suivre… Merci SALIM ABDOU 339 35 65 / 449 35 65. salimabdou15@yahoo.fr

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*