Comores / Enseignement public : L’intersyndicale prévoit une AG pour décider de la suite de la grève

Les autorités et le syndicat des enseignants étaient réunis ce mardi pour tenter de dénouer

la crise de la rentrée scolaire des établissements publics. Malgré les discussions, le gouvernement central maintient qu’il n’y aurait pas application de la nouvelle grille indiciaire dans le contexte actuel.Pas de changement après la rencontre entre les autorités fédérales et insulaires et le syndicat des enseignants. Lors de cette rencontre, le gouvernement central a décidé de maintenir sa position et de ne pas appliquer la nouvelle grille indiciaire, la principale revendication de l’intersyndicale des enseignants. « On n’a rien tiré de cette rencontre. Le gouvernement décide de ne pas appliquer la nouvelle grille indiciaire », lance Mohamed Abdou alias Tchatcha, le secrétaire général de l’intersyndicale des enseignants.

Face à cette situation, l’intersyndicale des enseignants continue la grève et projette de se réunir en assemblée le samedi prochain pour prendre des nouvelles dispositions. « Nous allons inviter les responsables de l’éducation de base en assemblée générale samedi pour prendre ensemble la décision. Mais en attendant la grève continue », ajoute-t-il.

Malgré que la reprise des classes n’ait pas eu lieu lundi dernier, « le ministère maintient les dates de la rentrée », indique Adinane Abdou Halidi, attaché de presse au ministère de l’éducation nationale. Le gouvernement maintient sa position car « ces dates de rentrée ne sont pas contestées et surtout que certains enseignants du syndicat voudraient en finir avec la grève », poursuit-il. Ce jeudi, une autre rencontre entre le syndicat et le ministère est prévue. Il va porter notamment la mise en place de la commission paritaire de l’éducation une des recommandations de la dernière conférence nationale sur l’éducation.

M. Youssouf (HZK-Presse)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*