Comores / Fayssoil Ben Daoud représentant des sportifs au Cosic  » La victoire de Steel nouvel est l’arbre qui cache la forêt »

Après la victoire en finale de la coupe des Comores de Steel Nouvel, Fayssoil Ben Daoud, représentant des athlètes au sein du Cosic, Comité Olympique et Sportif des îles Comores réagit.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

Question : Après 5 participations stériles, toutes compétitions confondues, Steel Nouvel Club de Sima (Anjouan) remporte pour la 1ère fois de l’histoire des phases nationales du football, un trophée. Est-ce un exploit ou l’adversaire était de calibre inférieur ?

 

Réponse : D’abord, je félicite le club de Sima, et encourage la Ligue d’Anjouan pour ce titre de l’édition 2012 de la Coupe des Comores. Enfants des Comores de Vouvouni (D2), faible ou pas, mérite notre admiration. Mais, la victoire de son adversaire est l’arbre qui cache la forêt. A Anjouan, je constate une chute libre, mais réversible avec une bonne volonté, du football. Par rapport aux années 95, où les équipes Chirazienne, Citadelle, Faitgaff, etc. faisaient l’honneur de la discipline et enflamment les stades, aujourd’hui, c’est du n’importe quoi.

 

Question : Où se situe la racine du mal, de cet effondrement dont tu sembles regretter ?

 

Réponse : Les 1ers responsables sont les membres du Comité Directeur de la Ligue Régionale. Il est constitué par des sociétaires des clubs. Ils ne pensent qu’à défendre des intérêts partisans et à reléguer aux cadets de leurs soucis le développement du football de l’île. Corruption et complaisance, souvent impunies, rongent cette discipline. Chaque membre vise la participation de son club à une phase nationale : Coupe, Championnat, la Concorde, etc. Les clubs sont inquiets. Des joueurs suspendus peuvent à tout moment prendre part à un match. Certaines victoires sont arrosées et fêtées au village, et avant le coup d’envoi. Le joueur de Sima Aha était suspendu. Il a joué ici. Il est suspendu de nouveau pour agressivité.

 

Question : Pouvez-vous suggérer une solution?

 

Réponse : Bien entendu, aux grands maux, les grands remèdes. Tout dépend de l’appréciation du patron du football comorien, Tourqui Salim. Je pense que la fédération doit annexer une clause qui fait obstruction à toute personne, membre d’un club opérationnel, qui prétend à un poste électif d’une des instances du football, depuis la base jusqu’au sommet. Et surtout, traduire en justice tout responsable, surpris la main dans le sac pour fraude, tentative de corruption, malversation ou autre fléau incompatible à un comportement intègre. Cette initiative fera peur. Elle est constructive.

 

Question : Pourquoi, cette phase nationale, logiquement programmée à Anjouan s’est déroulée ici ?

 

Réponse : Fondée ou pas, je ne rentre pas dans cette cuisine interne. La fédération est à la base de l’initiative. Elle seule, connait les motifs du transfert.
Propos recueillis par BM Gondet HZK Presse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*