Comores-Ghana: La population croit à la victoire

wpid-screenshot_2015-11-05-18-58-00-1.png

A jour J-8 du choc Comores-Ghana, une partie de la population comorienne croit en la victoire de cœlacanthe. Face à un adversaire plus expérimenté, certains croient que le cœlacanthe peut prendre un petit point à domicile.

image

L’exploit de l’équipe nationale de football au premier tour de la qualification de la coupe du monde de 2018 est entrain de cimenter la cohésion nationale. Politiques, acteurs de la société civile, opposants ….Tout comoriens, quelque soit sa couleur politique, apporte son soutien à l’équipe nationale. Pour la première fois de sa jeune histoire, le cœlacanthe s’apprête à disputer le second tour des éliminatoires de la Coupe du monde, dans laquelle, il affrontera le Ghana le vendredi 13 novembre prochain. « Il ne faut pas oublier que le Ghana est parmi les favorite de l’Afrique avec plus d’expérience, un meilleur classement, etc. Mais tout va tourner incha Allah pour le cœlacanthe avec un peu de chance nous allons gagner », a-t-il formulé le jeune Saïd Ali dans un débat entre jeune.

Le 13 novembre prochain, des milliers de personnes vont envahir le stade de Mitsamihouli pour soutenir leur équipe nationale, qui vient de s’assurer de la place au second tour des qualifications de la coupe du monde 2016. « Il est sûr que le début de match va être décisif parce que les Ghanéens vont vouloir montrer leurs qualités. Ça sera très difficile s’ils trouvent le chemin des filets très vite. Mais si le cœlacanthe arrive à faire un match nul, on doit applaudir », a-t-il précisé un autre jeune. De son coté, Bacari Abdou, reste toujours pessimiste qu’une victoire sur le Ghana n’est pas possible. « Il ne faut pas rêver une victoire contre les blacks stars, si on nous bat 3 à 0, il faut s’en féliciter », a-t-il averti.

Mais cette idée n’est pas partagée pas l’ensemble de la population qui croit toujours à la victoire de son équipe. « Nos cœlacanthes sont capables de gagner. Ils maîtrisent bien le jeu, je suis assez optimiste. Les frères Mchanga vont rivaliser les frères Ayou cette fois-ci », a-t-il montré le jeune Tourki.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*