Comores-Lesotho: Le dérapage de l’ORTC lors du match

L’absence perpétrée par l’ORTC lors du match Comores Lesotho suscite des vives réactions. Sans passer par quatre chemins ou mettre des gants, certains ont réclamé au nom du peuple comorien la démission sans condition du directeur général de l’ORTC et sa bande.

image

« Je voudrais interpeller nos autorités que nous ne pouvons pas comprendre qu’en 2015 la radio nationale soit gardée par des éléments incompétents. La radio fait partie des institutions de la République,  nous en appelons à nos autorités de prendre leur responsabilité pour que la radio et la télévision nationale soient au rendez vous des grands événements et répondre aux attentes des comoriens », a réclamé le jeune cadre Ibrahim Aboubacar dans la foule de ce mardi soir.

Très remonté et envahi par la colère, Maman Aicha n’a pas passé par quatre chemin pour dénoncer l’humiliation que l’ORTC a fait au peuple comorien.

Par cette attaque ciblée, elle estime que la direction de la station d’Etat est contre le processus de développement de notre pays. « ABDALLAH SAANDI nous a humiliés, il a humilié le peuple comorien, vous n’avez pas de la place à  l’ORTC, vous et ta bande, ALI DJAE, Hassane AHAMADA, HACHIM SAANDI et BEN ABDOU.  Ce que vous avez fait hier est inexcusable, c’est une honte pour vous, c’est une honte pour le peuple comorien, et on a marre des hommes comme vous à l’ORTC. Vous avez faillit à vos missions, l’ORTC n’est pas un organe de propagande et diffusion du compte rendu du conseil des ministres seulement. 

C’est la radio et la télévision nationale, un événement nationale comme celui d’hier qui a passé inaperçue à l’ORTC, le peuple comorien ne vous pardonnera jamais. Alors comme vous n’êtes pas capable de transmettre un match en direct même à la radio, après 30 ans que vous êtes là, il faut rendre vos démissions car les Comores ne peuvent pas avancer comme ça et avec des hommes comme vous, on ne fait que retourner au moyen âge », a-t-elle craché.

Dans la foulée, d’autres jeunes scandent le directeur de l’ORTC. « Abdallah Saandi doit rendre sa démission et quitter l’ORTC le plus vite possible avant le match-Comores-Ghana on ne va pas tolérer que cette fois-ci l’ORTC reste inactif », ont-il averti. Toute fois ces jeunes ont fait mention spéciale à Youssouf Ali Ibouroi patron de la Radio RCM 13 qui a transmit le match en direct par téléphone depuis Lesotho via la France. « Il est l’homme de la situation, un vrai patriote, la fierté de tout un peuple et nous sommes reconnaissant en vers lui », ont-Ils montré ces jeunes.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*