Comores: l’opposition dénonce l’élection du président de l’Assemblée

mor

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Les réactions aux Comores après les remous du week-end passé à l’Assemblée nationale comorienne, lors de l’élection du président et du bureau de l’institution. Le président de la République, minoritaire au parlement, a dû recourir à l’intervention de l’armée pour imposer le vote. L’opposition dénonce donc une élection irrégulière, qui plus est, sous la menace de l’armée.

Il faut dire que le système de la représentation nationale aux Comores est unique : les trois îles sont représentées d’une part par neuf représentants et d’autre part par 24 députés élus au suffrage universel. Mais pour l’heure, l’île d’Anjouan n’a toujours pas envoyé ses trois représentants. L’élection du président de l’Assemblée nationale ne pouvait donc se tenir.

Le gouvernement de l’Union des Comores et sa majorité ont imposé une élection de manière éhontée.

RFI

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*