Comores : Sambi peut-il revenir en 2016 ?

Dans une interview accordée à HZK-Presse, à la question : Est-ce que Sambi sera candidat en 2016 ? Le docteur Sounhadj Attoumane, ancien ministre de la santé et porte-parole du dernier gouvernement, actuellement directeur de cabinet du gouverneur d’Anjouan, répond : « Nous devons savoir que la constitution le lui permet, et je suis rempli de certitude qu’il gagnera parfaitement parce que beaucoup de Comoriens l’aiment bien. Et cela ne doit surprendre personne, car moi-même je serais candidat aux élections municipales de Moroni et candidat aux élections législatives de Moroni nord. »

Selon l’article 13 de la constitution comorienne, « la Présidence est tournante entre les îles. Le Président et les Vice – présidents sont élus ensemble au suffrage universel direct majoritaire à un tour pour un mandat de cinq (5) ans renouvelable dans le respect de la tournante. Une élection primaire est organisée dans cette île et seuls les trois candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrage exprimés peuvent se présenter à l’élection présidentielle. Dans tous les cas la primaire ne peut s’organiser deux fois successives dans la même île. »
Normalement, en 2016, ce sont les mahorais qui doivent choisir 3 candidats comoriens (sans distinction) pour les élections présidentielles. Et ce cas de figure n’est pas favorable à Sambi.
Si on commence une nouvelle tournante, la constitution ne dit pas que l’on doit reprendre le dernier schéma (Grande-Comore, Anjouan et Mohéli). C’est Mohéli qui ne peut organiser la primaire 2016, car selon l’article 13 de la constitution « la primaire ne peut s’organiser deux fois successives dans la même île »
Logiquement  (si on veut respecter l’idée de la tournante) l’ordre doit être aussi tournant : 1ère tournante (Grande-Comore, Anjouan et Mohéli), 2nde tournante (Anjouan, Mohéli, et Grande-Comore) 3ème tournante (Mohéli, Grande-Comore et Anjouan)
Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Toza – Moroni

1 commentaire sur Comores : Sambi peut-il revenir en 2016 ?

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*