Comores Télécom demande un «moratoire» de trois ans pour mieux faire face à la concurrence

Le syndicat des agents de Comores Telecom accuse le régime précédent d’avoir «signé dans la précipitation et brûlé les étapes d’un processus d’attribution d’une licence. Nous acceptons la mauvaise qualité de nos services, mais cela relève de la responsabilité de l’Etat. Nous demandons un moratoire de 2 à 3 ans pour restructurer la société et se préparer à la concurrence.»

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Ali Abdou  

A l’approche de la date de lancement du premier appel commercial de l’opérateur privé Telco, Comores Télécom intensifie son offensive auprès du public et continue d’insister sur les risques que fait peser cette ouverture du marché national des télécommunications par rapport à la survie même de l’opérateur historique. Après l’Université des Comores, le 1er décembre, les cadres de Comores Télécom ont organisé une conférence de presse, samedi dernier, et appelé à la rescousse l’avocate Foutoume Mohamed Zaïna pour décortiquer et dénoncer les failles de la convention  d’établissement signée entre le gouvernement comorien et Telco.

Selon le secrétaire général du syndicat des agents de Comores Télécom, Moustoifa Saïd Hassane, avec le lancement effectif de Telco, la société nationale signera son arrêt de mort. «Ce contrat signé n’a pas laissé le temps nécessaire à Comores Télécom pour mieux se préparer à faire face à la concurrence», a-t-il ajouté. Et d’accuser le régime précédent d’avoir «signé dans la précipitation et brûlé les étapes d’un processus d’attribution d’une licence.

Nous acceptons la mauvaise qualité de nos services, mais cela relève de la responsabilité de l’Etat. Nous demandons un moratoire de 2 à 3 ans pour restructurer la société et se préparer à la concurrence», a-t-il plaidé. Pour la consultante juridique, le processus d’octroi de la licence n’a pas suivi la procédure normale comme cela se fait dans la plupart des pays. «La loi relative à l’octroi de cette licence n’a pas été votée en séance plénière comme les textes l’exigent», affirme Me Foutoume Mohamed Zaina.

Elle a ensuite critiqué le fait que Telma bénéficie, sur la base de la convention d’établissement, de nombreux avantages et autres facilités jamais accordés jusqu’ici à Comores Télécom.«Octroyer une licence globale, on n’a jamais vu cela dans le monde».

Elle a aussi pointé du doigt les avantages fiscaux et douaniers «extraordinaires» qui précipitent la descente aux enfers de Comores Télécom. Pour Me Foutoume Mohamed Zaina, l’aspect social de la convention d’établissement ne favorise pas non plus le peuple. Au lieu d’exiger de Telco de recruter du personnel local, la convention «l’encourage» seulement. Autrement dit, l’operateur privé n’a aucune obligation en la matière. 

Alwatwan 

4 commentaires sur Comores Télécom demande un «moratoire» de trois ans pour mieux faire face à la concurrence

  1. allez pleurer chez vos mères bandes de voleurs!!
    C’est fini pour vous, allez voler ailleur. haha quellle bande nul
    Vous n’êtss que des incapable, doué pour voler arnaquer le peuple

    je souhaite le bienvenue à télma. je serai le premier à prendre un abonnement telema héhé

  2. Ah désolé Comores Télécom le moment de d’argumenter pas mentenent car vous êtes là depuis plusieurs décennies sens rien que de faut produit arnaquer les comorien.benvenu aux îles de la lune telma

  3. chères collègues du syndicat de Comores télécom.
    je sais et nous savons tous que les Comores est un tout petit pays avec une clientèle très limitée; mais au lieu de pleurnicher de l’arrivée de TELCO, vous devrez savoir que l’apparition des entreprises concurrentes peut être une bonne chose pour le marché et pour les produits et services.
    En effet, plusieurs offres de produits similaires crédibilisent le concept, élargissent la diffusion et l’acceptation du produit auprès des clients. De plus, l’entreprise pionnière (Comores télécom) garde généralement « si elle fait des efforts » à moyen terme la plus grande part de marché malgré la concurrence.
    l’arrivée de TELCO va permettre de développer le marché de la téléphonie mobile, fixe et l’Internet et a ainsi profité au pionnier Comores télécom.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*