COMORES : Une nouvelle vague de clandestins africains interceptés à Ndzuwani

Une douzaine de clandestins africains, “probablement des Congolais” selon le directeur régional de la police, ont été arrêtés au sud de l’île conduits à la Direction régionale de la police et de la sûreté du territoire à Mutsamudu. Le groupe contenait des enfants, et il a été appréhendé à Marahare, alors qu’il cherchait à se rendre à Mayotte par Kwasa. La police de l’île de Ndzuwani envisageait de les transférer à Moroni.

Il y a deux semaines, un autre groupe de clandestins originaires d’Afrique continentale (des Congolais pour la plupart) ont été arrêtés au large de Ngazidja, alors qu’ils se faisaient transborder d’un bateau à des petites embarcations motorisées.



Source : Al-watwan N° 1983 du jeudi 5 juillet 2012

2 commentaires sur COMORES : Une nouvelle vague de clandestins africains interceptés à Ndzuwani

    • Oui peut être mais surtout il faut aussi savoir que Dieu n’a pas tracé des frontières sur ce monde ceci dit ; qu’il ne faut pas faire souffrir ces pauvres gens qui sont a la recherche de la dignité humaine. Nombreux des comoriens sont rapatriés à Mayotte dans des conditions inhumains et je suis persuadé que vous n’aller pas me contredire. Alors ce sont des africains en Afrique et les comoriens sont dans l’obligation de les aider si nécessité et juger après de les renvoyés chez eux et si les conditions leurs sont favorables.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*