Complexe sportif de la Busserine Marseille baptisé Stade Ahamada Jambae.

MADAME MALIZA SAID SOILIH S’EXPRIME

Bonjour Madame, la conseillère,12029078_1621716171427763_305560375_n
Maliza Said Soilih 29 ans, vous êtes diplômée en droit à la Sorbonne. née en 1984 au Nord de Marseille, vous êtes élu conseillère municipal dans cette Ville, sous les couleurs de l’UMP aujourd’hui connu sous le nom les Republicans. Merci d’avoir accepté notre entretien même ‘il est improvisé à la dernier minute de l’événement.

Selon des sources concordantes ce vendredi une cérémonie officielle va être organisé sur Marseille. Dont un enfant comorien va encore une fois marquer l’histoire de la Ville Phocéenne. Il s’agit du Footballeur M AHAMADA DJAMBAE, le nom de cet ancien joueur de L’Olympique de Marseille va être baptisé sur la complexe sportif de la Busserine Marseille Stade (Ahamada Jambae).

ORTEGA- Qui est l’initiateur de cette idée ?
Maliza Said- Les initiateurs de la démarche sont la famille de Ahamada ainsi que les associations sportives du quartier. La mairie a accepté d’y donner suite car l’idée lui a paru pertinente et appropriée.
ORTEGA- Quelle est votre réaction par rapport à cette action honorifique à l’égard d’un enfant d’origine comorienne?
M.S- Ahamada est un enfant du quartier de la Busserine, qui a marqué le football national lors de son passage à l’OM, aux débuts des années 90 et plus particulièrement lors du championnat de 1993.
ORTEGA – Nous savons tous que le stade est dans un département sous tutelle d’une maire issue du front National, un parti qui ne cache pas sa hache de guerre contre les étrangers, quelle sera leur réaction selon vous ?
M.S- Cette décision est justement d’autant plus symbolique qu’elle se fait dans un secteur où le FN a remporté les élections locales. Le sénateur maire FN n’était pas venu lors de la cérémonie d’inauguration du stade et je doute qu’il vienne pour celle dévoilant la plaque portant le nom de Djambae.
ORTEGA-Quel sont les critères que fait que le nom de l’ancien international Marseillais soit baptisé de ce stade?
M.S- Pour les autorités, il est important, surtout dans ces quartiers, de promouvoir les talents, les compétences et les réussites susceptibles de favoriser les vocations .
Ahamada est un exemple et à la Busserine, il est un modèle. Le choix s’est donc imposé.
ORTEGA- que doit être la réaction des autorités sportives et politiques comoriennes suites à cette acte qui honore un enfant du pays?
M.S- J’espère que les autorités comoriennes, à l’instar des autorités françaises, sauront reconnaître la valeur de ses enfants et à l’avenir mieux les promouvoir.
Merci d’avoir repondu à nos questions.
Propos recueillis par Mohamed Abdou Hassani (ORTEGA)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*