Compte rendu du conseil des ministres du 13 décembre 2017

Réforme du Fond d’Entretien Routier
Le Vice-Président en charge de l’Aménagement du Territoire a présenté au conseil le projet de réforme du Fond d’Entretien Routier, mis en place pour entretenir les routes dans l’ensemble du territoire comorien. 

La réforme consiste à mettre en place un Fond Routier capable non seulement de financer l’entretien, mais aussi réhabiliter et construire de nouvelles routes. Le conseil a approuvé le projet et a sollicité la collaboration entre la Vice-présidence, le Ministère des Finances et le cabinet du Président pour la réalisation de ce projet. Il a en outre recommandé une diversification des sources de financement du fond routier et le renforcement de sa gestion.
 Centre Hospitalier de Mdé, annexe du CHN El-Marouf et CH Bambao Mtsanga
La Ministre de la Santé a informé le conseil des travaux de renforcement des centres hospitaliers de Mdé, abritant la plupart des services du centre hospitalier national El-Marouf en construction et celui de Bambao Mtsanga qui connaissent en ces temps une forte affluence de patients. Le conseil a encouragé l’initiative et a recommandé également que toutes les mesures soient prises pour que les autres centres périphériques soient en mesure de répondre aux besoins de base des patients pour canaliser l’affluence vers les deux centres.
 Troubles techniques dans le centre de la MAMWE
Le Ministre de l’Energie a présenté au conseil les problèmes que connait la MAMWE ces derniers jours occasionnant quelques coupures, ainsi que les travaux en cours pour y remédier. Le conseil a encouragé les efforts de la MAMWE, mais a aussi recommandé que tout  le nécessaire soit fait pour la stabilisation de l’énergie qui contribue de manière notable à la relance de l’activité économique du pays.
 Lutte contre la délinquance dans le pays.
Le Ministre de l’Intérieur a présenté au conseil les efforts engagés ces derniers jours par la Police Nationale dans l’objectif de maitriser la délinquance au sein du pays, notamment la consommation des stupéfiants et l’oisiveté des enfants. Pour ce dernier point, la brigade des mineurs récupère tout enfant errant dans la rue pendant les heures d’école et sera relâché après entretien avec les parents. Le conseil a approuvé l’initiative, mais a demandé que le contrôle ne se limite pas seulement dans la capitale, mais qu’il s’étale dans toute l’étendue du pays.

Gouvernement.km

1 commentaire sur Compte rendu du conseil des ministres du 13 décembre 2017

  1. merci de l’initiative prise par le conseil des ministres pour la lutte contre la délinquance.Le problématique demeure sur les enfants vulnérables ,les orphelins qui n’ont pas de soutien financier dans leur education ,leur nourriture ,leur habillement,leurs soins médicaux et le travail des enfants mineurs alors que la brigade des mineurs s’interessent exclusivement aux écoliers qui ont fait l’école buissionniere .Leur prise en charge incombe toujours au gouvernement qui parle de l’émergence.

Répondre à moustoifa attoumane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*