Conférence de presse du CNT à la mairie de Paris

La conférence-débat a eu lieu aujourd’hui entre 17h00 et 20h00 à la mairie du deuxième arrondissement de Paris.

Après un bref rappel du contexte politique du pays par l’Ambassadeur Soilih Mohamed Soilih, les intervenants se sont succédés avec brio à commencer par Me Anchoura Kari qui a expliqué brièvement les deux ‘elites’ parmis tant d’autres qui ont été la cause de la politique dictatoriale actuelle. C’est loin d’être un hasard. La première élite c’est l’exécutif incarné par Azali Assoumani, arrivé au pouvoir toujours par infraction aux règles institutionnelles par coups d’Etat successifs, rompant ainsi le pacte Républicain: 1999, 2002, 2016 et 2019, multirecidiviste, à chaque fois il a triché pour arriver au pouvoir.
Et la seconde ‘elite’ c’est la Cour Suprême incarnée par une femme en la personne de Me Armia Kassim arrivée accidentellement au barreau sans en avoir eu les aptitudes professionnelles adéquates et donc dépourvue de toute déontologie professionnelle. Présidente de la CS, elle exécute les ordre de l’exécutif au lieu d’être le juge suprême au dessus de tous.

Ensuite, par vidéo-conférence interposée, le Responsable Afrique de Reporter Sans Frontière a intervenu pour apporter un éclairage sur la situation des libertés de la presse. Selon lui, les Comores ont été dégradés de plusieurs niveaux depuis 2015. Et cela s’explique par les facteurs aggravants connus de tous en rapport avec la politique dictatoriale de ces 3 dernieres années: sensures des journaux, répression des opposants politiques, limitation des libertés individuelles notamment de culte et collective, séquestration et tortures des journalistes et ainsi de suite…RSF n’a pas manqué l’occasion d’informer les médias par voix de communiqué à chaque fois que besoin est, notamment lorsque les deux journalistes français ont été arrêtés ou quand Faiza Soulé a été intimidée à la suite de la publication de son article au Monde…RSF recommande de continuer à manifester et à inviter la presse à chaque fois que cela est nécessaire pour venir couvrir les événements.
Nous vous invitons à la vivre en images à travers ces quelques photos en attendant la publication du compte-rendu complet.

CNT

1 commentaire sur Conférence de presse du CNT à la mairie de Paris

  1. Quand est ces gens du CNT comprendront que le peuple comorien en sursis est fatigué des discours de pleurnicheries , et qu’il a besoin d’agir en acte concrets . Azal et sa bande vont passer à la vitesse supérieure pour un nouveau mandant illégitime dimanche prochain 26 mai 2019 , et vous depuis tous ce temps , vous ne cessez de pleurnicher pathétiquement et vous faites à vomir aux yeux du peuple comorien . Vous êtes bien conscients qu’Azali ne va jamais lâcher son ambition pour un dialogue sous la supérvision de la communauté internationale , alors pour quoi ne pas réagir . Pour rétablir l’ordre constitutionnel et institutionnel saccagé par Azali et sa bande , il va falloir éliminer physiquement Azali et ça vous êtes bien conscients car c’est toujours comme ça aux Comores ( Champion du monde en coup d’état ). Alors qu’est ce que vous attendez . Ne croyez pas que c’est la communauté internationale qui va déloger Azali , vous verrez bien que cette communauté internationale sera présente dans son investiture à la con dimanche . « Aide toi toi même et le ciel t’aidera « .Le peuple comorien n’attend rien que l’élimination physique de ce minable mort vivant Azali , soit par empoisonnement ce qui est beaucoup facile , soit par assassiner , alors cher CNT de l’extérieur mobilisez vous pour mettre en oeuvre cette option , et je sais bien que ce n’est pas les moyens financiers qui manqueraient pour louer les services d’un volontaire afin d’exécuter ce noble patriotique mission .Chers Mesdames et messieurs de la CNT de l’extérieur , il est impératif de chercher par tous les moyens à tuer ce moribond Azali car il a beaucoup tué et continue à toujours tuer .

Répondre à msouboutina Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*