Conseil de l’île de Ngazidja : Le bureau mis en place hier, la cour constitutionnelle saisie

 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

conseiller

 

ABSTENTION AU VOTE. Les conseillers des autres partis affiliés à la coalition (Updc, Orange, Radhi,…) se sont convenus de retirer leurs candidatures aux différents postes du parlement insulaire.

Les travaux du Conseil de l’île de Ngazidja se poursuivent bon gré, mal gré. Hier après-midi, ils ont adopté le règlement intérieur et désigné les trois conseillers devant siéger à l’Assemblée nationale après avoir élu, le matin, les membres du bureau.

Les onze conseillers proches du pouvoir de l’Union, bien que présents dans l’hémicycle, se sont abstenus de prendre part au vote de la matinée, jugeant cette élection «illégale». Les conseillers du Rdc (Rassemblement démocratique des Comores) et du parti Juwa se sont partagé l’ensemble des postes du bureau (les trois vice-présidents, les trois questeurs et deux secrétaires). Deux postes restent encore à pourvoir (troisième et quatrième secrétaire). Les conseillers des autres partis affiliés à la coalition (Updc, Orange, Radhi,…) se sont convenus de retirer leurs candidatures aux différents postes du parlement insulaire.

Ismail Msaidié a été élu premier vice-président du Conseil. Salami Mohamed et Imam Azali sont respectivements élus deuxième et troisième vice-président. Quant à Mze Mouigni Ahmed, Ahmed Said Abdallah et Tanchik Souefou occupent les fonctions de premier, deuxième et troisième questeur. Nourdine Ahamada a été élu premier secrétaire et Omar Hamidou deuxième secrétaire.

L’après-midi, contre toute attente, les onze conseillers de la coalition proche du pouvoir de l’Union ont participé à l’adoption du règlement intérieur. Le texte a connu quelques amendements mineurs et le débat auquel on s’attendait n’a pas eu lieu. Tout juste a-t-on modifié l’article 17 du règlement qui renvoyait au mois de septembre le choix des trois membres du Conseil appelés à siéger à Hamramba (une session ordinaire ou extraordinaire peut dorénavant procéder à cette désignation).

Abdallah Mohamed Moussa, Said Abdou ben Abou (tous les deux du Rdc) et Soufiane Msaidie (Dujda) vont désormais représenter l’institution à l’Assemblée de l’Union dès la prochaine session parlementaire.

Pour le conseiller de Bambao-ya-djuwu, Mohamed Soilih (conseiller indépendant proche de l’Updc), la coalition continue à respecter ce qu’elle a dit : «Nous avons retiré nos candidatures et nous nous sommes absetenus de voter car c’est un vote illégal». Selon lui, l’Updc et ses alliés auraient saisi la Cour constitutionnelle. Le motif du recours porte sur la procédure. «Ils ont mis la charrue avant le bœuf, nous aurions dû reviser et adopter le règlement intérieur avant toute chose», estime-t-il.
Asa

Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*