Conseil de ministres : Azali Assoumani souhaite de meilleures mesures contre la peste

Comme chaque mercredi, le conseil de ministres a eu lieu hier au palais de Beït-Salam, sous la présidence du chef de l’Etat, Azali Assoumani. L’ordre du jour a été porté sur le séjour du groupe Armada à Moroni, la rentrée scolaire et l’épidémie de la peste qui frappe nos voisins de la Grande île.
 
A l’ouverture des débats, le vice-président chargé du ministère du Tourisme, Djaffar Ahmed Saïd Hassani a informé le conseil de l’arrivée du groupe Armada, qui se trouve sur le territoire, depuis le lundi dernier, dans le cadre du projet de la construction de l’hôtel Galawa.
Il a fait part aux membres du gouvernement que le séjour du Groupe Armada à Moroni, consiste à obtenir le permis de construction de la commune de Mitsamihuli ya Mbwani. Selon le porte-parole du gouvernement, Mohamed Daoudou, en commun accord avec le gouvernement et la mairie de Mitsamihuli, cette autorisation de construction sera remise au groupe Armada aujourd’hui, lors d’une visite dans la région.
Lors de son intervention, Djaffar Ahmed Saïd Hassani a expliqué au gouvernement que le Groupe Armada ne se contenterait  pas de la construction de l’Hôtel Galawa, mais une mission se trouvait, hier mercredi 4 octobre, sur l’île de Mwali pour étudier les conditions d’investissement dans cette île touristique. 
A son tour, son homologue en charge du ministère des Postes et Télécommunications, des nouvelles technologies de l’information et de la communication, Abdallah Saïd Sarouma a exposé les travaux en cours au niveau de l’aéroport de Bandarsalama à Mwali.
Abdallah Saïd Sarouma a déclaré que son équipe a déjà engagé des efforts afin que l’aéroport de Mwali, dispose des conditions de sécurité et sûreté nécessaire.
Le conseil a salué cette initiative, toutefois, il a recommandé que ces efforts soient élargis au niveau de l’aéroport de Ouani, pour que ces deux aéroports régionaux, se conforment aux normes exigées en matière de sûreté et sécurité par l’Organisation internationale de l’aviation civile (Oaci).
Au titre de ce ministère, le conseil a été informé des travaux de l’Agence nationale de régulation des tics (Anrtic), dans le cadre de régulation entre Comores Câbles et les deux sociétés de télécommunication (Comores Télécom et Telco Sa).
L’objectif de ces travaux est d’éviter les conflits répétitifs entre les deux sociétés de télécommunication et la société Comores Câbles. 

Réhabilitation des Cipr
Le conseil a embrassé l’initiative et a recommandé au vice-président d’engager le processus pour compléter toutes les lois manquantes, à la fois du côté du régulateur, de la société Comores Câbles et des deux opérateurs.
Par ailleurs, le ministre de l’Education a fait part du nouveau projet de renforcement des compétences des enseignants en vue d’améliorer leur niveau. Ce projet sera concentré dans les secteurs des langues, des mathématiques et de la science.
Il a annoncé qu’un budget est disponible pour financer ce projet, ainsi que pour la réhabilitation des circonscriptions d’inspection pédagogique régionale (Cipr). Salime Mohamed Abderemane a ensuite fait le compte-rendu des négociations entre le gouvernement et l’Intersyndicale des agents de l’éducation pour la rentrée scolaire et universitaire de l’année 2017-2018.
Le chef de l’Etat a en effet fait comprendre que toutes les dispositions devaient être prises afin que la prochaine rentrée soit exemptée des crises à répétition. 

Du côté du ministère de la Santé, Rashid Mohamed Mbaraka Fatma a informé le conseil des mesures mises en place suite à l’épidémie de peste qui sévit à Madagascar. Du fait de notre proximité.
Avec les liaisons régulières tant maritimes qu’aériennes, le ministère a déjà engagé des mesures pour une surveillance régulière de nos frontières maritimes et aéroportuaires, pour empêcher le risque de contamination.
La ministre a souligné que jusqu’à présent aucun cas n’a été signalé au niveau du territoire national. A cette occasion, le président de la République a recommandé que le ministère de la Santé et le chargé de la défense collaborent pour prendre au sérieux cette menace qui ravage la Grande île à travers toutes les structures sanitaires au niveau du territoire. 

Ali Abdou/Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*