Conseil des commissaires: Les élections et l’éducation à l’ordre du jour

Le conseil hebdomadaire des commissaires a eu lieu ce jeudi 10 janvier à Mrodjou sous la présidence du gouverneur Hassani Hamadi. Deux sujets étaient à l’ordre du jour à savoir les élections anticipées et la situation liée à l’éducation notamment les conditions de déroulement des examens.
Pour que les élections puissent avoir lieu, quelques conditions sont exigées par l’Exécutif. Ce dernier a sollicité le gouverneur à se porter candidat. Le gouverneur a manifesté sa disponibilité. Toutefois, le Gouverneur a demandé de consulter sa famille politique notamment le mouvement Amani et autres plateformes politiques et ses proches avant de prendre une quelconque décision. Le porte parole de l’Exécutif, Mr Issihaka Mdahoma, a déclaré que le mouvement Amani a pointé du doigt la question de sécurité des élections. Etant donné la démarche et la politique menées par le chef de l’Etat depuis les assises jusqu’au référendum, le conseil s’est aligné sur la proposition du mouvement Amani et plaide pour des élections libres, transparentes et crédibles.

Quant à la question du déroulement des examens nationaux, le conseil déplore la nomination par le ministre de l’Éducation, d’un directeur « régional » au niveau de l’Office des Examens et Concours de Ngazidja. L’Exécutif déplore cette qui ne figure nulle part dans l’organigramme de l’office. Une décision prise à Ngazidja seulement alors que dans les autres îles les travaux de préparatifs des examens se poursuivent sans aucune contrainte. L’Exécutif regrette le non-respect des lois pour le ministre de l’éducation et demande au gouvernement de respecter les textes. Néanmoins, le porte parole rassure que les examens auront lieu comme prévu.

Gouvernorat de Ngazidja

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*