Conseil des ministres : Le nom du président des assises nationales connu aujourd’hui?

Le conseil des ministres hebdomadaire s’est réuni, hier mercredi 10 janvier au palais présidentiel de Beït-Salam, sous la direction du président de la République, Azali Assoumani. Plusieurs points liés au secteur de l’énergie, du transport aérien et de la société nationale des postes et services financiers (Snpsf) étaient à l’ordre du jour.
 
Au titre de la vice-présidence chargée du ministère de l’Energie, Djaffar Ahmed Saïd Hassani a présenté au conseil un projet de renforcement des capacités de production de la société nationale de l’eau et de l’électricité (Ma-Mwe) qui concerne également la stabilisation des capacités existantes au niveau des îles de Ngazidja et de Ndzuani.
Le ministre de l’Energie a expliqué aux membres du gouvernement que les problèmes qui se ressentent ces derniers jours au niveau de la distribution de l’électricité sont liés aux problèmes du réseau de la Ma-Mwe. Il a fait part d’un plan de réhabilitation du réseau de distribution au niveau des trois îles.
Le vice-président a annoncé que 8 mégawatts sont attendus pour renforcer les capacités de production au niveau de Ngazidja, pendant que 6 mégawatts sont prévus pour l’île de Ndzuani. Pour s’assurer de la durabilité de cet acquis.
Djaffar Ahmed Saïd Hassani a ensuite soumis un plan de formation à l’endroit du personnel de la Ma-Mwe qui permettra de prendre en charge les entretiens nécessaires dans les centrales thermiques. Le conseil a recommandé au vice-président de s’approcher des étudiants comoriens, pour les orienter vers les formations liées au secteur de l’énergie.

Construction d’un nouveau tour de contrôle à l’Aimpsi
Cela pourrait aider le pays à prendre son indépendance énergétique. Les membres du gouvernement ont demandé au ministre de l’Energie d’organiser une réunion avec les maires, les préfets et les chefs de villages pour les sensibiliser sur la question de l’énergie pour que chacun prenne sa responsabilité dans le cadre de l’accompagnement de la Ma-Mwe.
Selon le porte-parole du gouvernement, des instructions ont été données pour la généralisation des compteurs à carte dans l’ensemble du territoire national afin de lutter contre les fraudes.
Au titre de cette même vice-présidence, Djaffar Ahmed Saïd Hassani a présenté un projet d’appui de près de 400 millions de francs comoriens à l’endroit des éleveurs. Ce fonds consiste à appuyer les éleveurs pour améliorer le secteur laitier qui pourrait devenir une source porteuse dans l’économie nationale.
Quant au vice-président chargé du ministère des Transports, il a présenté le rapport des travaux de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), entrant dans le cadre de leur mission au niveau de l’Aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim (Aimpsi).
Abdallah Saïd Sarouma a annoncé un projet de l’Asecna pour la construction d’un nouveau tour de contrôle au niveau de l’Aimpsi, dont la cérémonie de pose de la première pierre aura lieu la semaine prochaine.
Il a ensuite annoncé officiellement la visite du directeur général de l’Asecna aux Comores pour s’entretenir avec les autorités comoriennes sur les moyens d’améliorer la sûreté et la sécurité de la navigation aérienne. Celui-ci procédera à l’inauguration du nouveau siège de l’Asecna pour pouvoir travailler en toute tranquillité.

Assises du 5 au 12 février

 

Le conseil a demandé au vice-président de travailler en étroite collaboration avec l’Asecna et les différents départements de l’Aimpsi pour que toutes les questions de sûreté et sécurité soient prises en charge afin de rassurer les grandes compagnies étrangères ayant déjà exprimé leur souhait de desservir les Comores.
Pour le ministre des Finances, il a fait part des travaux faits pour le redressement de la Société nationale des postes et services financiers (Snpsf) afin que celle-ci puisse, comme le souhaite le chef de l’Etat, participer au développement du pays. Le gouvernement a demandé au ministre des Finances d’accélérer le processus pour que la Snpsf réponde aux objectifs du gouvernement. 
A son tour, le ministre de l’Intérieur en collaboration avec le directeur de cabinet chargé de la défense ont présenté les mesures prises pour assurer et préserver la sûreté et la sécurité nationale lors des assises du bilan.
Concernant les assises nationales, le conseil est informé par le chef de l’Etat de la fixation de la date de cet évènement, du 5 au 12 février prochain. Le conseil est averti de la position des institutions et partis politiques de l’opposition (conseil de l’île de Ndzuani et Updc) qui ont annoncé leur participation au Comité de pilotage des assises nationales (Cpan). Azali Assoumani a ensuite mis le conseil au courant de son prochain décret relatif à la nomination du “président des assises”, pour lancer la machine des travaux.

Ali Abdou / Alwatwan 

1 commentaire sur Conseil des ministres : Le nom du président des assises nationales connu aujourd’hui?

  1. La criminalité organisée au sein du gouvernement azali assoumani Mougabe.
    Le bonheur de la famille azali assoumani Mougabe et son gouvernement auquel prive Celui de la population, personne n’en veut.
    Tout d’abord, ceux qui en profitent de ce dernier, restent les plus malheureux, notamment azali et sa famille. Ce couple fait tellement mal à la population comorienne et que personne ne veut plus l’attendre.

    Ensuite, l’usage de l’argent public à ses besoins personnels a toujours des conséquences néfastes. Car, les effets sont toujours visibles. Regardez azali et sa famille. Ils connaissent leur peine avant même leur départ définitif. Ils ressemblent à un sorcier qui se voit punir avant son jugement dernier. Or, jamais ce couple ne se rend même pas compte de la gravité de la situation. En effet, les Comoriens n’en peuvent plus. Ils ne cessent de croiser les bras non pas en bien mais plutôt en mal pour que dieu intervienne en dernier recours.
    Enfin, s’enrichir au détriment d’une population en détresse est une honte. Car, les Comoriens sont des hommes et femmes. Ils ont besoin de vivre comme les autres.

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*