Conseil des ministres Moroni accueillera le prochain séminaire parlementaire de la Coi

Le ministre de l’Education nationale, Abdou Mhoumadi, a fait part de l’état d’avancement de l’accord signé entre son ministère et la Francophonie. Il s’agit, selon lui, d’une mission qui viendra dispenser une série de formations pour améliorer la qualité de l’enseignement dans plusieurs domaines tels que les Nouvelles technologies, l’éducation civique ainsi que d’autres disciplines.

Abdou Moustoifa

Comme chaque semaine, le conseil des ministres s’est tenu hier, mercredi au palais de Beit salam, sous la présidence du chef de l’Etat, Azali Asoumani. Le gouvernement s’est penché sur plusieurs sujets. Le ministre de l’Intérieur et porte-parole, Mohamed Daoudou, a annoncé l’organisation du prochain séminaire parlementaire de la Commission de l’Océan indien aux Comores en avril prochain. A l’en croire, ce séminaire portera sur deux  thèmes essentiels, à savoir la bonne gouvernance dans les pays de la région et le renforcement du dialogue entre les gouvernements et les parlements.

Au niveau de l’Education nationale, Abdou Mhoumadi a fait part de l’état d’avancement de l’accord signé entre son ministère et la Francophonie. Il s’agit, selon lui, d’une mission qui viendra dispenser une série de formations pour améliorer la qualité de l’enseignement dans plusieurs domaines, tels que les Nouvelles technologies, l’éducation civique ainsi que d’autres disciplines. Attendue prochainement dans le pays, la mission travaillera particulièrement avec les instituteurs. L’ensemble de ces formations se dérouleront dans les Circonscriptions d’inspection pédagogique régionales Cipr).

Le ministre de la Justice et de la Fonction publique a présenté un projet de loi sur la mise en place d’un juge d’exécution qui sera chargé des décisions civiques. Un poste dont le rôle sera d’aider la justice comorienne à trouver sa place à la fois au niveau national et internationale. Le Garde des Sceaux a également présenté un autre projet de loi sur la médiation de la République. Mais le conseil a tout d’abord demandé  au ministère de ralentir le processus pour qu’il y ait une concertation entre les différents acteurs comme le commissariat au Plan.

Dans le secteur de l’Energie, le vice-président Djaffar Ahmed a dressé un état des lieux des travaux relatifs au démarrage des centrales électriques à Ndzuani et à Mwali. Il a  souligné que ces travaux étaient déjà terminés et qu’il ne restait que l’arrivée des techniciens, attendus dans les prochains jours. Le président a demandé une accélération du processus afin que tout le pays soit éclairé dans les plus brefs délais.

Moussa Mahoma, ministre de la Santé, a, de son côté, fait part des initiatives engagées dans les hôpitaux pour garantir les meilleurs soins à la population. Au sujet du gel des avancements qui ne cessent de faire grincer des dents, il a expliqué qu’il s’agissait de mesures visant à mettre de l’ordre.  Sur ce, une commission, composée  de plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre de l’Intérieur, celui de l’Emploi, et le secrétaire général  du gouvernement, est chargée de conduire le dossier et de rencontrer les différentes parties  concernées afin de  trouver une solution à cette crise.      

Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*