En ce moment

Coronavirus : La Coi appuie les Comores à hauteur de 126 millions de francs comoriens

La Commission de l’Océan indien (Coi) appuie les pays de la région à lutter contre l’épidémie de Coronavirus. Ainsi, le secrétaire général de l’institution a remis hier une enveloppe de 126 millions de francs, en guise de soutien au plan d’urgence contre le coronavirus dont le budget total s’élève à 900 millions de francs.

 

Dans le cadre de la prévention de l’épidémie de Coronavirus, une forte délégation de la Commission de l’Océan indien, conduite par son secrétaire général, séjourne aux Comores pour soutenir les efforts des pays membres. Cette délégation est d’abord passée à Madagascar.
Selon Hamada Madi Boléro, la Coi, en collaboration avec les bureaux des officiers permanents de liaison des deux pays, a dépêché une mission d’information et de sensibilisation à Antananarivo et à Moroni pour un double objectif : «répondre au plan d’urgence établi par les responsables du système de santé en Union des Comores et s’enquérir de l’évolution de la situation au niveau régional et au niveau du pays par rapport aux mesures préventives contre le Coronavirus afin de porter un soutien technique si nécessaire».


La mission vise à répondre d’une manière adaptée et rapide aux besoins des Etats membres. Ainsi, les professionnels de santé des Etats membres ont confirmé le déclenchement des dispositifs de surveillance sanitaire aux frontières au niveau national avec les moyens existants. Des actions urgentes ont été définies par le réseau Sega-One Health en vue d’apporter une réponse adaptée aux pays pour renforcer les mesures de prévention et de riposte contre le Coronavirus.
Notons que les actions du Plan d’urgence ont tenu compte des différents niveaux de capacités de surveillance et de riposte existant dans chaque Etat membre. L’organisation régionale appuie à cet effet les Comores à hauteur de 126 millions de francs, sur les 900 millions identifiés par le pays pour le plan d’urgence contre l’épidémie.


A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères a tenu à montrer que la Coi, c’est avant tout une famille. «La situation qui prévaut en Chine actuellement préoccupe tout le monde y compris les grands pays, et les Comores se sont réunies pour examiner les voies et moyens pour voir comment faire face à ce virus. Un budget prévisionnel a été établi tout comme des mesures et dispositions ont été prises, pour les citoyens sur place et ceux qui pourraient venir de l’Asie, plus particulièrement de la Chine», a-t-il rappelé, ajoutant qu’un un appel à la communauté internationale a été lancé et le gouvernement s’est engagé à déployer les moyens pour accompagner la dynamique du ministère de la Santé et des partenaires internationaux. «A notre grande satisfaction, la Coi s’est engagée et prononcée par rapport au soutien qu’elle entend apporter aux pays membres de l’organisation tout en tenant compte des moyens des uns et des autres. Je voudrais dire merci au Sg de la Coi pour cet appui», s’est réjoui Souef Mohamed El-Amine.


La délégation a remis également hier au ministre des Affaires étrangères une ambulance spécialisée et équipée pour la surveillance aux frontières, une caméra thermique pour l’aéroport international, des thermo flash, des équipements de protection individuelle. A en croire, Hamada Madi Bolero, la Coi appuie également les Comores pour la mise en place des équipements de centres d’isolement et une expertise pour optimiser les centres d’isolement temporaires et établir des recommandations sur les centres d’isolement à construire.


Il fera savoir que la Coi entend, en outre, soutenir un projet de construction d’un centre d’isolement pour les épidémies, une formation des équipes sur les différentes procédures nécessaires, et une supervision des centres de vigilance aux frontières au niveau périphérique. «L’ambulance et la caméra thermique seront là fin mars. Concernant la construction du bâtiment d’isolement, le ministère a déjà identifié le terrain, et nous sommes venus avec l’argent et les techniciens pour les paramètres techniques. Nous sommes prêts à signer les chèques durant notre séjour», indiquera-t-il. Hamada Madi Bolero confiera que vers la fin du mois de mars, un comité de pilotage de la Coi se tiendra à Moroni. Il sera d’ailleurs présidé par les Comores. «Un des sujets qui sera étudié, ce sera cette épidémie», a-t-il annoncé.
Pour sa part, la ministre de la Santé, Loub Yakout Zaidou, a fait état des mesures et du dispositif mis en place par les Comores pour prévenir et lutter contre le Coronavirus. Une formation de deux jours sur l’intervention rapide pour renforcer la préparation à la riposte en cas d’introduction du Coronavirus démarre ce mardi à la direction générale de la Santé.

Abouhariat Said Abdallah/Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*