En ce moment

Coronavirus : Le grand danger c’est le comité de scientifiques lèche bottes

Tribune: Je m’adresse à docteur Djabir, Chakour et tous les membres du comité scientifique dont je ne doute pas de leurs capacités et je loue leurs professionnalismes.

Je vous demande où étiez vous lorsque des patients moururent aux urgences fautes d’infrastructures médicales adéquates aux Comores ?
Quelles substances psychotropes consommez-vous le moment de signer les certificats médicaux de ceux dont leurs survies dépendent d’une évacuation sanitaire vers Madagascar et autres ? Ici je parle des simples opérations de prostate ou de grossesse compliquée. La manière dont vous les conseillez d’aller se soigner ailleurs est une preuve suffisante de votre honnêteté à vouloir protéger la population du barbarisme qui se cache derrière notre système de santé.

Où est passé cette honnêteté lorsque le gouvernement confine les aides financières destinées à faire face à cette pandémie, vous envoyant comme des moutons à l’abattoir minus seulement de masques et blouses gracieusement donnés par monsieur Jack Mo ?

Ailleurs les comités scientifiques ne dorment pas et font pression aux autorités politiques pour investir d’avantage, en mobilisant les grands moyens face à cette pandémie.
Leurs points de presse se journalisent pour répondre aux inquiétudes. Ils ont su garder leurs intégrités professionnelles dans une ligne légitime en rendant public ce qu’il y a, ce dont on a besoin, les mesures à prendre, éventuellement les carences des dispositifs face au covid 19. Le Professeur Raoul n’a-t-il pas claqué la porte avec son blouse de héro ? Ce qui a obligé Macron d’agir vite en adoptant l’usage de la chloroquine. Au lieu de vous réveiller, la quête de promotion vous ensommeillent, rendant dangereusement réel le risque de vous voir escalader des morts.

Il est impitoyable ce comité scientifique qui compte sur des paramédicaux en stage non rémunéré de plusieurs années pour braver le danger alors que les mitsoudjens bien nantis dans l’administration sont mis en sécurité chez eux. Quel avenir professionnel, subvention ou enveloppe financière compte t-on leur venir en aide ?
Ce comité a-t-il réquisitionné l’état pour faire l’inventaire dans les pharmacies puis mettre en lieu sûr le stock de chloroquine ?
Avec 10 respirateurs artificiels à Ngazidja, 3 à Moheli nos docteurs ne seront-ils pas des entraîneurs dans une compétition de crimes de masses ?

Plus fou il n y a que nos docteurs du comité scientifique qui nous disent être prêts à nettoyer le coronavirus, minus seulement de leurs brosses à dents, pendant que 3 milliards d’aides sont confinés à la présidence.
C’est ainsi que les comoriens sont laissés pour compte par une commission scientifique de docteurs qui ne pensent qu’a leurs carrières politiques.

Par Cap Patrie

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*