Coup d’État à Hamramba: Le secrétaire Général adjoint de l’assemblée nationale a été arrêté par les forces de l’ordre

Oustadh Padré
Oustadh Padré
Oustadh Padré

La gendarmerie a investi le palais de Hamramba sur réquisition du Ministère de l’intérieur après que le Secrétaire Général adjoint du parlement soit arrêté et gardé à la gendarmerie. L’objectif : empêcher les 3 députés désignés par le Conseil de l’île de Ndzuani de siéger afin que la majorité soit pour l’alliance UPDC.

Après l’invalidation de ces trois représentants par la Cour Constitutionnelle, le Conseil de l’île de Ndzuani s’était réuni hier jeudi pour les ré confirmer. Le PV est déposé au Secrétariat général de l’Assemblée. S’il y a contestation, c’est à la Cour Constitutionnelle de statuer à nouveau si elle est saisie sur l’affaire et non une quelconque autre instance. Donc empêcher les 3 députés d’exercer leur fonction relève de l’illégalité.
Par sagesse, le président vient de lever la séance jusqu’à  lundi. Pour lui, la question des conseillers d’Anjouan doit être réglée.
Ali Mmadi
Le photographe Oustadh Padré  relate les faits « Le secrétaire Général adjoint de l’assemblée nationale a été arrêté par les forces de l’ordre. Les élus du conseil de l’ile d’Anjouan désignés pour siéger à l’assemblée ont été supprimés de la liste aux mains des agents de la gendarmerie portés à l’entrée du palais du peuple. Le climat est très tendu. »
Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*