Cour constitutionnelle : validation du président du conseil de l’île de Ngazidja et du maire de la capitale

La Cour constitutionnelle a déclaré, à cet effet, que les élections du président du conseil de l’île de Ngazidja et de son bureau se sont déroulées conformément à la constitution de l’Union des Comores.

image

La Cour constitutionnelle a rendu, hier, sa décision sur les recours en annulation du vote du président du conseil de l’île de Ngazidja et son bureau et de l’élection du maire de Moroni et de son bureau également. La haute institution a, en revanche, reportée sa décision sur le recours en annulation du vote du président de l’Assemblée, des commissions parlementaires et de son bureau à lundi prochain.

La Cour constitutionnelle a déclaré, à cet effet, que les élections du président du conseil de l’île de Ngazidja et de son bureau se sont déroulées conformément à la constitution de l’Union des Comores.
Quant aux recours en annulation des élections du maire de la capitale, son bureau et des votes dans plusieurs communes du pays, la Cour constitutionnelle a rejeté tous les recours à l’exception de celui déposé par les conseillers de la commune de Mbwanku. Il y a eu donc annulation de l’élection du maire de cette commune et son bureau.

La haute juridiction a alors demandé au ministère de l’Intérieur et à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) d’organiser de  nouvelles élections dans cette commune. Ahamada Moissi, conseillers du parti Updc, s’est dit satisfait de la décision de la Cour constitutionnelle même si elle n’est pas en faveur de son camp. Il a déclaré qu’ils sont prêts à reprendre les travaux. Même déclaration de la part de Mohamed Rafiou, élu insulaire du parti Orange.

Le conseiller technique du ministère de l’Intérieur a, pour sa part,  salué la décision de la Cour qui a invalidé une élection d’une commune sur une cinquantaine installée. Avocat du maire de la capitale, Me Baco,  a salué, en ce qui le concerne, la victoire du droit.
La cour constitutionnelle a annoncé qu’elle va rendre sa décision sur le recours en annulation de l’élection du président de l’assemblée et de son bureau lundi 13 juillet. L’invalidation des votes au conseil de Ngazidja a été sollicitée par les partis Updc, Orange et Radhi, pendant que le camp adverse (Juwa et ses alliés) avaient sollicité auprès de la Cour, l’annulation des  élections du maire de la capitale et son bureau ainsi que dans certaines communes où des conseillers communales ont jugé que les élections n’ont pas respecté les procédures et la constitution.

Ali Abdou/Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*