Crash du vol Yemenia : Le tribunal s’est prononcé sur l’indemnisation d’une partie des victimes

REPARATION. Six ans après l’accident de  l’Airbus A310 de Yemenia, le juge vient de fixer le montant des indemnisations que la compagnie Yemenia Airways doit verser aux familles des victimes.

image

Le juge saisi dans le volet civil du crash du vol IY 626 de l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia Airways s’est prononcé sur les demandes d’indemnisation définitive des victimes. Ce délibéré, rendu public le mardi 29 septembre, fait suite à l’une audience tenue devant le tribunal de première instance de Moroni, le 27 janvier dernier.

La décision rejette toutes les exceptions soulevées, reconnait la responsabilité de la compagnie aérienne dans l’accident et la contraint à procéder aux réparations civiles des familles des victimes. Pour le juge, Yemenia doit verser des indemnisations pour tous les préjudices subis. Les réparations civiles accordées aux ayants-droit s’élèvent à la somme de 60 millions de fc pour la perte d’un  père, d’une mère ou d’un conjoint. Quant à la disparition d’un frère ou d’une sœur, l’indemnisation est fixée à 25 millions de fc.

Selon l’avocat de la compagnie aérienne, Me Harmia Ahmed, ces dédommagements ne correspondent pas à la décision rendue par le juge le 9 décembre 2014. «Il n’y a pas d’harmonie entre les deux décisions. Nous allons discuter avec la compagnie aérienne s’il faut faire appel partiel ou total de cette décision», a-t-elle déclaré à Al-watwan.

Pour l’avocat des familles des victimes, Me Bahassane Ahmed, la décision est tout à fait ‘‘correcte’’. «Cela ne va jamais remplacer la perte d’un proche ; les familles des victimes ne connaitront jamais les causes exactes qui ont entrainé la disparition des leurs, mais j’estime que le juge a accordé des indemnisations justes.»  Et d’ajouter : «C’est le juge de référé qui a connu l’affaire en premier lieu, la magistrate Ali Thanay Tasmine, qui a donné le tempo. Elle a mis la barre très haut et tout le monde s’est aligné.»

Mariata Moussa /Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*