Crime de la Coulée : les parents du meurtrier demandent avec le village, son exécution

Dans la nuit du mercredi 12 juin, à 21 h, un homme est sorti de sa maison pour annoncer à ses voisins qu’il venait de tuer sa femme à coup de couteaux.

La victime était enceinte. Elle était mère de 4 enfants dont 2 d’un 1er mariage.

L’homme a demandé aux voisins d’appeler la gendarmerie.
Il n’a pas fui. Les gendarmes l’ont trouvé sur place et ont procédé à son arrestation. Ils auraient trouvé dans son téléphone, saisi pour les besoins de l’enquête, des photos de la victime. A la question du pourquoi avoir fait des photos de la scène et il aurait répondu qu’il voulait garder un souvenir de sa femme.
Le corps de la victime a été amené à l’hôpital avant d’être rendu à la famille à 1h du matin pour l’enterrement.

Que s’est-il passé ?

Des voisins racontent que le couple était revenu chez lui, 1 à 2 heures avant le drame. Ils seraient restés dehors à discuter et à rire avant de rentrer dans leur maison.
Quelques minutes plus tard, le mari est ressorti pour annoncer qu’il avait tué sa femme.

Un acte prémédité ?
On raconte qu’il avait déjà essayé d’étrangler sa femme avec une corde. Celle ci a gardé une cicatrice.
Le mari est réputé être un grand buveur d’alcool, il était ivre au moment des faits.
La femme était sortie seule.
Son mari buvait avec des amis dans le voisinage. Des témoins ont dit à Hayba Fm que la femme prenant un taxi, avait dit à son mari qu’elle allait faire des courses. Le mari l’aurait suivie peu après. Ils sont retournés ensemble chez eux.

Le crime passionnel est avancé par certains voisins.

Après l’enterrement, le village de Helendje a bani pour 3 ans les parents du meurtrier et leur a infligé une amende de 3 millions de francs. Les parents du mari se disent solidaires des porte paroles du village, qu’ on voit sur la photo au bureau du procureur, pour demander l’exécution pure et simple de leur fils, Chamou, connu sous le nom de « Muwo wa Mbwa ».

Reportage : Mdjomba Soule et Stayve Soidroudine
Photos : Stayve Soidroudine / Hayba Fm

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*