En ce moment

Crime de lèse-majesté : une proposition de loi à Hamramba

Tribune:Désormais huer Azali sera considéré comme un crime capital. Qu’attend alors Moustadrane pour convoquer une session extraordinaire dans le but de voter cette loi. C’est Yhoulam Athoumani qui en est l’auteur. Par cette démarche, il exige des sanctions exemplaires à l’encontre de Mbeni, sans doute par rétroactivité.
Difficile de croire qu’Yhoulam n’était pas né le 20 Mars 2019 lorsque Brigitte Macron fut chahutée à rennes lors d’un match de foot caritatif. Cela va sans dire qu’il n’était pas aussi vivant le 15 juin 2019 pour en être au courant que lors du final du championnat de rugby au stade de France, Emanuel Macron a fait son entrée sous les huées massives des spectateurs.

Huer Azali est-il un trouble à l’ordre publique ou un délit d’offense ? Yhoulam doit être au courant que depuis 1973 le délit d’offense au chef de l’état n’a jamais été retenu en France que lors de la magistrature de Sarkozy contre un citoyen qui a brandi une pancarte sur laquelle est écrite « CASSE TOI POV’CON ». Il doit aussi se remémorer que la cour européenne des droits de l’homme a récusé la France argumentant que le citoyen à la pancarte n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression. Et depuis 2013 le délit d’offense est complètement aboli.
Dire qu’Yhoulam enseigne le droit en France à travers 2 procès : Le blanc qui hue le président c’est sa liberté d’expression mais le noir doit être poursuivi pour crime de lèse-majesté.
MASHA ALLAH. BADI DROIT BODJO
Sans éthique si déontologie.

Par Cap Patrie

La Rédaction

1 commentaire sur Crime de lèse-majesté : une proposition de loi à Hamramba

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*