En ce moment

Crise au MODEC, Mme Faharate Mdradabi a démissionné de la présidence

Après avoir reçu une copie de la démission de Mme Faharate Mdradabi, nous l’avons jointe par téléphone. Sa principale critique est que ses collègues du bureau exécutif vont à l’encontre de son souhait de favoriser l’union des organisations patronales au profit du secteur privé.

M. Ben Karro, directeur général de l’hôtel le Retaj et vice-président du MODEC, dans un entretien téléphone que dans la vidéo ci-dessous, nous confirme son désaccord total avec Mme Faharate.
Pour lui, la présidente privilégiait la Nouvelle Opaco (association des grandes entreprises) au détriment des 150 membres du MODEC.
Selon M. Karro, Mme Farahate, pendant son absence du pays, se serait fait représenter à des réunions avec le secteur publique par son homologue de l’Opaco. Pour lui, Mme Faharate Mdradabi soutient les ambitions de l’Opaco de s’emparer de la chambre de commerce aux prochaines élections. Or, le MODEC doit garder une attitude neutre vis à vis de la chambre de commerce et soutenir ses candidats. Pour lui, le plus important, c’est la préservation de l’identité du MODEC.

Ci-dessous le texte de la lettre de démission de Mme Faharate Mdradabi

« Bonjour à tous
C’est par ce message que je viens éclaircir ma position au MODEC et ainsi tenter de mettre fin à la confusion.
En début d’année 2020, il a été proposé que je devienne présidente par cooptation, ce que j’ai accepté. Cette proposition devait être validée en Assemblée Generale comme l’ajout de 2 nouveaux membres au bureau. Cela n’a pu se faire en raison de la crise sanitaire.
En août 2020, j’ai du voyager pour des raisons personnelles et depuis mon départ, certains ont, pendant cette absence, pris des décisions contraires à la vision du MODEC, qui est décliné comme un patronat ouvert, responsable et solidaire.
Au cours de mes deux mois d’absence, j’ai constaté que la direction exécutive et les membres élus présents, ne voulaient pas d’ouverture avec le secteur privé, manquaient de solidarité entre les membres en les fustigeant sur les divers groupes Whatsapp et ont fait preuve d’irresponsabilité et d’incohérence, n’ayant comme seule vision le lead du secteur privé, perdant ainsi de vue les objectifs de défense des intérêts des entreprises.
J’ai du mal à reconnaitre l’organisation et c’est pourquoi j’ai demandé l’organisation d’une assemblée générale pour la fin d’année pour que nous puissions mettre à jour la vision du MODEC, un plan d’action en adéquation avec cette vision décrite et élire les membres d’un bureau cohérent pour appliquer le plan défini. Malheureusement le BE, a refusé cette proposition
N’ayant jamais été confirmée comme présidente et le Vice President ayant pris les rennes de l’organisation, je profite de l’occasion pour ne garder que ma place de conseillère dans le BE et renoncer à la présidence par cooptation.
Je remercie tous les membres qui se sont impliqués pendant ces 9 mois ainsi que la direction exécutive.
Je souhaite que notre organisation contribue à l’amélioration du climat des affaires pour qu’enfin nos entreprises puissent se développer, pour qu’enfin le secteur privé soit le moteur de notre notre économie. »

HaYba FM la Radio Moronienne du Monde

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*