Crise énergétique : le Qatar se propose d’apporter son concours

Les souhaits de la Ma-mwe se réfèrent tous aux capacités des centrales. Elle a sollicité auprès des qataris de lui fournir des centrales de capacités de 20, 10 et 6 mégawatts pour respectivement les îles de Ngazidja, Ndzuani et Mwali.

image

Partenaire de toujours, le Qatar a dépêché une mission de 24 heures aux Comores pour venir «se renseigner sur la situation énergétique dans le pays et connaitre nos besoins», a confié, hier, le chef du département de la communication à la Ma-mwe. Fayssoile Moussa a expliqué que l’établissement public de production et commercialisation d’électricité et la direction de l’Energie ont préféré «évoquer les problèmes immédiats de la société plutôt que de parler de projets». Ce choix, la partie comorienne l’explique par le fait que sur le long terme il «existe déjà beaucoup de projets notamment le fioul lourd ou encore la géothermie, alors nous avons décidé de parler de nos besoins actuels», dit-on du côté de la Ma-mwe.
Fayssoile Moussa a rapporté, à cet effet, que lors de la réunion entre les deux parties au ministère de la Production, ils ont soumis trois souhaits à la mission, composée de trois personnes dont le directeur général et un technicien de la société qatarie de l’eau et de l’électricité.
A noter que lesdits souhaits se réfèrent tous aux capacités des centrales. La Ma-mwe a sollicité auprès des qataris de lui fournir des centrales de capacités de 20, 10 et 6 mégawatts pour respectivement les îles de Ngazidja, Ndzuani et Mwali. Selon le département de la communication de la société de l’eau et de l’électricité, les capacités actuelles sont, dans l’ordre, de 7, 4 et 1 Mw dans les trois îles.

Après une réunion au ministère de l’Energie, les membres de la délégation ont visité la centrale de Vwadju avant de repartir au Qatar «présenter un rapport de leur mission en terre comorienne. Maintenant nous devons attendre leur réponse. C’est un geste fort de la part de nos amis qataris et nous sommes très optimistes quant à l’issue de cette visite», dixit Fayssoile Moussa. Ce dernier a, par ailleurs, affirmé que la Ma-mwe a sollicité du Qatar, après l’installation des centrales, un accompagnement relatif au gasoil «en attendant que nous soyons en mesure de nous prendre en main».

Abdallah Mzembaba /Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*