Cyberattaques: Obama promet à la Chine un dialogue « musclé »

Le président américain met en garde les autorités chinoises contre les attaques informatiques visant les Etats-Unis. Il prévoit des conversations « musclées ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le président Barack Obama a directement mis en garde mercredi les autorités chinoises contre le phénomène croissant des attaques informatiques visant les Etats-Unis, évoquant des conversations « musclées » avec Pékin.

Les réactions des Etats-Unis à des tentatives de hackers chinois présumés de pénétrer les réseaux de leurs entreprises ou de leurs infrastructures se sont multipliées ces dernières semaines, suscitant à chaque fois des démentis formels du gouvernement de Pékin.

 "Ce qui est vrai c'est que nous avons vu une nette augmentation des menaces sur notre sécurité informatique", indique Barack Obama. (Capture BFMTV)

« Ce qui est vrai c’est que nous avons vu une nette augmentation des menaces sur notre sécurité informatique », indique Barack Obama. (Capture BFMTV)

Mais c’est la première fois que le président Obama monte au créneau de façon aussi nette. « Ce qui est vrai c’est que nous avons vu une nette augmentation des menaces sur notre sécurité informatique. Certaines sont soutenues par l’Etat. D’autres sont soutenues par des criminels », déclare-t-il dans une interview à la chaîne ABC.

Une coopération « nécessaire »

« Nous avons été très clairs avec les Chinois, en leur expliquant que nous attendions d’eux qu’ils respectent les conventions et les lois internationales », remarque Barack Obama.

Le président a également mis en garde contre la « rhétorique belliqueuse » en cas de cyberattaques « Il y a une grande différence entre le fait qu’ils soient engagés dans de l’espionnage informatique ou des cyberattaques et une vraie guerre », note-t-il lors de cette interview enregistrée mardi.

La Chine a affirmé mercredi qu’elle était prête à coopérer avec les Etats-Unis pour combattre la cybercriminalité, soutenant qu’elle était également la cible de telles attaques.

« Ce qui est nécessaire dans le cyberespace, ce n’est pas la guerre mais plutôt la réglementation et la coopération », affirme la porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying.

Michelle Obama, victime d’un piratage

Le piratage informatique et l’espionnage numérique se sont imposés ces dernières semaines comme un sujet brûlant dans les relations déjà tendues entre Washington et Pékin.

Ces attaques ont pris mardi un tour personnel pour Barack Obama, dont l’épouse Michelle pourrait avoir été victime d’une divulgation de ses données bancaires par un site internet, affaire dans laquelle des enquêtes du FBI et du Secret Service sont en cours.

Le président a refusé de confirmer que sa femme avait été victime de hackers, mais concédé sur ABC que ce phénomène constituait un « gros problème ».

BFMTV

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*