Dadiposlim lance son propre studio

Mercredi dernier Dadiposlim a inauguré son propre studio de music en présence des notables de la musique comorienne. L’ouverture de son propre studio fait partie de ses projets. Le grand chanteur d’Afro Soul, Dadiposlim a enfin réalisé son rêve.

Dans la soirée du mercredi dernier, il a inauguré son Studio en présence des doyens de la music à savoir Abdallah Chihabidine et Salim Ali Amir. « Depuis que j’ai commencé à chanter, j’ai toujours rêvé d’avoir un studio et c’est aujourd’hui que Dieu me l’accorde » montre Dadiposlim. L’artiste a assuré que le studio n’est pas à lui seul, car les autres chanteurs seront aussi les bienvenus. « Celui qui a besoin du studio, il peut venir et sortir son album ou son single », poursuit-il, avant d’ajouter que « même les chansons de mariages, on a de quoi faire plaisir ». Dans un premier temps, le studio se concentre sur l’audio dans l’espoir d’améliorer les choses et passer à l’audiovisuel dans les meilleurs délais.

Pour son « boss » Cheik Mc, il a salué avant tout cette initiative. « L’ouverture de ce studio m’a beaucoup fasciné, avance-t-il. C’est un grand plaisir parce qu’on voit un artiste qui pense aux autres. D’ailleurs, c’est une chance pour les jeunes chanteurs de collaborer ensemble ». Le leader de Watwaniya Concept voit en cette initiative une aubaine pour un partage d’expérience entre les artistes comoriens.

« Dans notre label, on a décidé que les artistes prennent leur autonomie pour qu’ils puissent partager leurs expériences et Dadi a de l’expérience donc je pense que à travers ce studio on aura des jeunes artistes qui seront bien préparés ». Le doyen de la musique comorienne, Abdallah Chihabi n’a pas caché sa joie après l’ouverture du studio. « C’est un immense plaisir de voir des jeunes arriver à atteindre leur rêve », dit-il, avant de rappeler que « je me souviens quand j’étais jeune chanteur, j’ai rêvé d’avoir un studio, et le fait de te voire aujourd’hui en train d’inaugurer ton propre studio ça me fait un grand plaisir ».

Nassuf Ben Amad (Stagiaire) / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*