Dans quel cadre Azali a été entendu dans le dossier de citoyenneté économique?

Tout le monde se pose cette question et une commission censée être transparente est étrangement muette… Selon une source digne de foi interne à la commission elle-même, il n’y avait aucune nécessité d’enquête concernant l’audition d’Azali Assoumani. Toujours selon cette source, c’est le colonel Azali qui a joué des coudes avec la complicité de Dhulkamal et le conseiller juridique de l’Assemblée nationale pour organiser cette audition dont on se demande encore le cadre et la pertinence.

 Il est donc permis de penser qu’elle consistait à réorienter l’enquête vers A.A.M.Sambi et préparer l’opinion publique à l’audition de celui-ci… Seulement cette audition sans intérêt pour la recherche de la vérité sur le dossier de la CE pose problème. Un président en exercice est couvert par sa fonction sauf en cas de haute trahison. 
Or en la matière, comment peut-on parler de trahison de la nation qui aurait nécessité son audition? Quand bien même c’était le cas, il aurait fallu la levée de son immunité au terme d’une procédure longue et compliquée. 
Comment se fait-il que sur simple convocation d’une commission ou de quelques députés un président laisse avilir la fonction du chef de l’Etat qui ne peut être entendu comme un citoyen lambda. L’audition d’Azali Assoumani jusqu’à preuve du contraire est dépourvue de toute pertinence dans le cadre de la citoyenneté économique, mais surtout elle synonyme d’abaissement, de non respect de la fonction présidentielle dégradée par un président qui démontre au quotidien combien il est éloigné du respect des institutions, des règles et des symboles de l’Etat…
Ahmed BOURHANE

2 commentaires sur Dans quel cadre Azali a été entendu dans le dossier de citoyenneté économique?

Répondre à ali17 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*