Dar-Soifa : Abdoul’Karim met une couche

Le doyen du conseil ouvre la séance pour l'opposition
Procuration remise à l'opposition
Procuration remise à l’opposition

En session extraordinaire ce mardi matin, les conseillers de l’île de N’dzuani devaient entre autres sujets, designer les trois représentants du conseil à l’assemblée de l’Union. Ils ont désigné 6. 3 choisis par l’opposition et 3 autres par Juwa et coalition. La cacophonie qui a précédé ses deux votes à Dar Soifa, tire sa source entre autres sur un rebondissement de l’affaire Abdoul’Karim Youssouf. Cet élu de Koni qui ouvertement annoncé sa défection du camp de l’opposition le 22 mars pour rejoindre selon lui celui de Juwa en quête de majorité après l’usurpation d’identité de Haridine Soula.

Et la surprise, au moment du vote, le très convoité Abdoul’Karim Youssouf qui a changé deux fois de suite de bord en trois jours, aurait transformé un troisième revirement, selon toute vraie semblance. Il a confirmé son alliance avec Juwa en donnant procuration au groupe des conseillers Juwa mardi même et authentifié à la mairie de Mutsamudu.

Absent de la séance de mardi matin, pour des raisons de sécurité selon des sources Juwa, Abdoul’Karim envoie cette procuration de vote, en prenant le soin d’annuler toute autre signée ultérieurement. « La procuration qu’il nous a donné est authentique et bien précise là-dessus que toute procuration antérieure de celle-ci est nul ». Soutient le conseiller Mouhammad Abou du parti Juwa. Et de nous révéler : « il avait déjà fait son choix depuis sa déclaration à Dar Nadjah (le 22 mars) mais suite à des menaces à sa sécurité, il a été contraint de refaire une autre déclaration à Moroni. Mais voilà la preuve qui démontre qu’il est avec nous. Et le débat est clos. » se congratulait hier Mouhammad Abou El Maghd qui d’ailleurs désigné parmi les trois représentants Juwa à l’assemblée de l’Union.

PV de la séance de l'opposition
PV de la séance de l’opposition

Cette version surprend, le conseiller Rakib Ahmed Abdallah chef de fil de l’opposition à Dar Soifa, qui a présenté une procuration du même Abdoul’Karim Youssouf signée le 25 mars et authentifiée le même mardi 5 avril par la mairie de Bambao. Pour Rakib, « Juwa joue avec les lois de ce pays. Lorsque nous avons présenté notre procuration, ils se sont retirés une heure dans le bureau du président pour revenir avec une fausse procuration. La loi est là. Et nous allons faire les recours nécessaires pour prouver qu’ils mentent. Le pire, ils envoient même la police à leur solde nous malmener à l’intérieur de l’hémicycle. C’est du jamais vu dans un état de droit. »

La journée s’est donc achevée avec deux votes séparés. Juwa qui organise son scrutin pour désigner ses représentants et l’opposition en faire de même.

Toute la journée de mardi, Abdoul’Karim Youssouf est resté injoignable.

L’affaire est loin d’être close. Car dans ce rocambolesque feuilleton Abdoul’Karim Youssouf, une question reste en suspens. Menace sur sa sécurité évoquée par les élus Juwa. Une question de sécurité d’un élu qui ne peut pas prendre part à des séances plénières mais qui continue à sortir des procurations authentifiées le même jour à différents lieux (un à Bambao et l’autre à Mutsamudu).

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*