LA COOPÉRATION RÉGIONALE ENTRE MAYOTTE ET LES COMORES EN MATIÈRE DE SANTÉ

Robby Judes_ElmaaroufMise en place depuis les années 90 par la France, au profit des citoyens de la zone, les hôpitaux de Mayotte se trouvent surchargés et reçoivent les cas les plus graves, des personnes presque en fin de vie, des personnes brûlées au troisième degré etc. Celles-ci bénéficiant de l’aide médicale de l’Etat revendiquée et défendue par notre Association des Droits de l’Homme dont je représentais à l’époque comme secrétaire Général, vont jusqu’à être évassanées vers la Réunion parfois en métropoles.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Pourquoi aide médicale de l’état? Parce que ces bénéficiaires comoriens des trois Iles n’ont pas et à à jamais l’accès au bénéfice de ces fonds de coopération. L’ordre des médecins à Moroni ou la commission médicale ne délivre jamais des autorisations pour des malades intraitables au regard des moyens sauf ceux qui font partie de la classe politique ou bourgeoise. Une commission chargée de cette coopération à l’Ambassade de France à Moroni n’a jamais été saisie pour un dossier d’un patient autre que cette catégorie de personnes citées. A Hombo comme à El Maarouf la femme en travail d’accouchement est demandée de payer pour la prise en charge.

A défaut le personnel soignant ne s’en occupe plus. Ainsi beaucoup de femmes à terme, sachant qu’elles encourent beaucoup de risques d’accoucher dans des conditions indécentes, quoiqu’elles paient, préfèrent prendre le risque de l’aventure car à Mayotte les services de secours n’appliquent pas de discrimination également les responsables médicaux. Mayotte devient sauveur de beaucoup de comoriens des trois îles. Et parfois on dit que ceux qui n’arrivent pas à gérer les trois Iles pourquoi en rajouter une quatrième? La vérité est amère pour nous et les circonstances font parfois méditer sur cette indépendance à la « con » disait Bamana. Les Mauriciens comme les Seychellois même les Malgaches ne prennent pas les kwassa vers Mayotte parce que chez eux ces véritables structures sanitaires n’existent pas.

Honte à nos dirigeants de bafouer notre dignité et nos droits les plus élémentaires en particulier le droit à la santé pour tous.

Auteur: Assany Assany 

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*