Débat : Mouigni et Mamdou se sont rendus à Voidjou, le personnel de l’ORTC a déserté les lieux

wpid-screenshot_2016-04-08-09-55-20-1.png

Le candidat Mouigni Baraka Said Soilihi s’est présenté comme convenu à la maison de la radio télévision jeudi à 20h en vue de prendre part au débat qui devait l’opposer aux deux autres candidats retenus pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Son staff avait déjà confirmé, au cours de la journée, sa présence à ce rendez-vous politique.

image

Il a été suivi par Mohamed Ali Soilih qui est arrivé à Voidjou 20h18. Une heure avant, le représentant de ce candidat dans les discussions préparatoires du débat, Youssouf Said, ne semblait pas trop savoir si le candidat viendrait. Pressé de répondre par les organisateurs, M.Said leur a envoyé un texto à 45 mn de l’émission pour informer que le candidat ne pourrait probablement pas y participer.

En début de soirée, le chargé de com de Mamadou, Abdillah Said Kemba, joint au téléphone par Saindou Kamal Eddine, a déclaré : « nous avons appris que le débat a été annulé et j’ai donc fait remonter l’information à Msaidié.. C’est Hassani Ahamada qui m’a appelé pour dire que le débat est annulé ».( Hassane Ahamada est le directeur opérationnel de Radio Comores)
Quant au candidat Azali Assoumani, il n’a pas fait le déplacement. Trois jours plutôt, l’un de ses lieutenant avait laissé entendre, dans la presse locale, qu’il n’avait pas été invité dans les formes. Ce qui est totalement inexact.

Les organisateurs avaient prévu le cas où un candidat sur trois désisterait : il avait alors été dit que le débat aurait lieu quand même avec les deux présents.

Mais là, le personnel technique de l’ORTC , y compris le journaliste Mohamed Hassani Mlatamou, l’un des journalistes, qui devaient interroger les candidats et le staff avaient déserté les lieux manifestement sur instruction de la direction qui avait décidé de boycotter l’émission pour des raisons qu’elle est seule à connaitre. Parmi les journalistes proposé, seul Ahmed Ali Amir s’est présenté..

Mon avis personnel : l’équipe qui dirige l’ORTC vient de rendre un très mauvais service à la nation. Car s’il existe un devoir que les candidats à la plus haute charge doivent accomplir c’est au moins de nous dire clairement comment ils entendent nous gouverner. Et le débat est le moyen par excellence de confronter les idées et les projets en vue d’en mesurer la pertinence.

Ali Moindjié

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*