Décès de Marie Deniz à El-Maarouf : «La justice va travailler avec la plus grande sérénité, sans passion»

«Il s’agit maintenant de s’assurer sur ce qui s’est exactement passé, déterminer qu’elle a été la négligence et à quel degré elle a eu lieu, l’imprudence s’il y eu lieu ou s’il n’y a pas eu observation du règlement (…).»Personne n’a eu la volonté de tuer, mais il n’en demeure pas moins que la responsabilité peut être engagée et la sanction interviendra». (Le ministre de la Jusice)

Interpellé sur le décès de Marie Deniz et son enfant, intervenue à El-Maarouf le mardi dernier, le ministre de la Justice a insisté sur la gravité de cette affaire. Il rappelle que dans une affaire pareille, il y’a toujours une phase préliminaire et qu’il faut éclairer le juge qui va être saisi pour examiner l’affaire. 

image

«L’enquête préliminaire est diligenté par les Opj et à cette phase la police ou la gendarmerie fait les démarches pour recueillir les témoignages, les preuves et les investigations. Ils ont vingt quatre heures selon la loi et au de la de ce délais les Opj qui ont diligenté l’enquête préliminaire vont les transmettre au parquet. Il appartiendra à ce dernier d’ouvrir une information si cela est justifié» avance le ministre de la justice qui pense que dans le cas précis, une information est utile pour que les responsabilités des uns et des autres soient engagées.

Abouhariat Said Abdallah

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*